La symbolique du poisson

Le poisson ne peut se dissocier de l’eau dans laquelle il vit et leurs deux symboles se confondent souvent s’ils ne se lient. Son extraordinaire fécondité et la rapide régénération des bancs évoqučrent trčs tôt l’idée de renaissance et de perpétuation des cycles. Ce n;est pas le hasard qui fait du signe double des poissons (principe mâle+principe femelle, donc procréation) le premier de la triade de printemps dans le zodiaque, juste avant l’équinoxe.
Au point de vue spirituel, le poisson est symboliquement utilisé dans plusieurs interprétations liées aux premiers concepts de fécondité et de régénération. Comme on ne voit le poisson que lorsqu’il effleure la surface des eaux, remontant des mystčres des profondeurs , l’Inde ancienne en avait fait un instrument de la révélation qui permet de renaître en soi-męme pour une autre vie plus riche et plus féconde. Avatar de Vishnou, un poisson sauva du déluge Man, le pére et le législateur des générations actuelles. Il lui remit les Veda, textes de la science sacrée.
Le poisson avait été désigné comme la nourriture de caręme des seigneurs, ŕ partir du haut Moyen Age. La graisse et la viande étaient ressenties comme une nourriture rouge, grasse et chaude, tandis que le poisson, par association avec l’eau, était vu comme froid, donc blanc, maigre et surtout pur. Le caręme institué par l’Eglise avait pour objet de faire pratiquer ŕ tous la pénitence entre le mercredi des Cendres et Pâques, pour imiter et faire ressentir ŕ chacun le jeűne que le Christ avait observé avant de commencer son ministčre apostolique.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×