Les rares

es légumes sont aujourd’hui rarement consommés, soit qu’ils soient utilisés à des fins décoratives pour les fleurs, soit qu’on les considère comme des mauvaises herbes et qu’on ne les utilise plus.

Il semblerait que la cuisine médiévale ait utilisé le lys et le glaïeul comme ingrédient mais je n’en sais pas plus.

_______________________________________________________________________________________________________________________

Arroche


Description générale 

Plante herbacée annuelle de 60 cm à 1,5 m de haut. Tige dressée, cannelée, rameuse. racine principale assez développée. Feuilles alternes, glauques, parfois rougeâtres, à face inférieure plus ou moins farineuse. Les feuilles inférieures, à pétiole relativement long, ont un limbe triangulaire, en forme de fer de hallebarde. Vers le haut de la tige, le limbe devient allongé, presque entier. Les fleurs, petites, verdâtres, sont réunies en grandes grappes composées. Les fleurs pistillées ont deux sépales libres, qui forment deux valves arrondies, de 6 à 10 mm de large, autour du fruit. Le fruit, ovoïde, contient une graine.

Alimentation

Les feuilles se consomment très fraîches, cuites à la façon des épinards. Les feuilles jeunes et tendres peuvent se consommer en salade. On les mélange souvent aux feuilles d’oseille pour corriger l’acidité de ces dernières.

Il existe une variété à feuilles rouges[1]. D'autres espèces courantes comme mauvaises herbes sont également comestibles mais rarement utilisées[1].

Thérapeutique

La plante a des propriétés laxatives et rafraîchissantes. Les feuilles, utilisées en cataplasmes, sont émollientes.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Maceron


Description

C'est une plante herbacée bisannuelle, à tige vigoureuse, creuse à l'intérieur, cannelée longitudinalement, qui peut atteindre 1 5 m de haut.

Les feuilles, opposées, de couleur vert clair, de relativement grande taille, sont composées, à folioles larges et dentelées. Celles de la base sont complètement divisées trois fois. Les feuilles supérieures n'ont que trois folioles.

Les fleurs, vert-jaunâtre, sont groupées en ombelles composées, à involucre peu développé. Les fruits ont 4-5 mm de long à maturité et sont noirs.

La racine, charnue, est du type pivotant. 

Origine et distribution

Cette espèce est originaire des régions méditerranéneenes :

  • Afrique du Nord : Maroc, Algérie, Tunisie ;
  • Europe méridionale : Grèce, Italie, ex-Yougoslavie, France, Portugal, Espagne ;
  • Asie occidentale : Turquie, Chypre, Israël, Liban, Syrie.

En France, cette plante est spontanée dans les haies et les friches du midi méditerranéen et du littoral atlantique. Elle s'est naturalisée par la culture un peu partout.

Le maceron figurait parmi les plantes potagères recommandées dans le capitulaire De Villis au Moyen Âge.

Culture 

Préfère un sol frais et riche en matière organique, et une exposition ensoleillée.

Semis en place soit au tout début du printemps (mars-avril), soit en fin d'été (août-septembre).

La récolte des feuilles intervient trois à quatre mois après le semis.

Utilisation 

Les jeunes pousses peuvent se consommer crues en salade.

Les feuilles, au goût un peu plus relevé que le céleri, servent à aromatiser les soupes et les plats de viandes.

Les jeunes fruits et les boutons floraux, confits dans le vinaigre, peuvent servir à parfumer certains plats, potages et salades notamment. Les racines sont également comestibles.

C'est un légume assez répandu autrefois, mais qui a été oublié. Il a en fait été remplacé par le céleri.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


La mauve 


Au Moyen Age, les Italiens l'appelaient «"omnimorbia", ce qui veut dire "remède à toutes les maladies". Pythagore la recommandait pour les problèmes de ventre, et Pline attribuait à ces fleurs violacées des vertus aphrodisiaques.
Quant à Albert le Grand, il en propose une utilisation bien spécifique, particulièrement utile à nos amies les sorcières :
" Il faut faire un onguent composé de suc de guimauve, de gloire d'oeuf frais, de semence d'une herbe qu'on appelle plantin ou herbe-aux-puces, de chaux en poudre, de suc de raifort. Bien piler et mêler ça ensemble, s'en frotter par tout le corps, ou les mains seulement si l'on ne veut en éprouver le feu qu'en cette partie. Et on laissera sécher cet onguent et on s'oindra derechef jusqu'à 3 fois, et ensuite on pourra hardiment soutenir l'épreuve du feu sans crainte d'être endommagé. "( Grand Albert )

La mauve est aussi l'une des plantes favorites des devins et des sorciers : ils l'utilisent dans des rituels d'exorcisme pour chasser les démons, ainsi que pour formuler des oracles. Les racines de la plante sont mélangées à la terre et à l'eau d'un puit pendant la première heure suivant le crépuscule ; les devins écrivent sur le sol les questions qu'ils souhaitent formuler avec cette substance et déduisent leurs prédictions en observant les différentes colorations données par la pulpe de la plante, d'un brun presque sanglant au vert d'une jeune pousse au printemps.

Offrir un brin de muguet et de la mauve à un couple les poussera à prêter attention l'un à l'autre et à se déclarer leur flamme.

En Irlande, on plante de la mauve près du seuil de la maison pour y inviter la joie de vivre, et en Hongrie la même pratique éloigne les mauvais esprits des étables.

Pour soulager une migraine persistante, en cueillir une feuille avant le lever du soleil et en aspirer la rosée en gardant les paupières fermées.

En herboristerie, calme les douleurs occulaires et surtout les irritations de la gorge (en infusion, avec sauge et serpolet en parts égales).

Salade pour aider à la digestion (en début de repas) : mélanger un pied de chicorée, 10 petits plants de mauve, 20 olives noires et une sauce à la menthe.
___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La rose

 

La rose est utilisée pour la décoration des plats mais également pour la cuisine elle même dans des préparations sucrées sophistiquées : miel rosat, sucre rosat, sirop rosat, eau de rose.

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 La tanaisie

Fleur à fleurs jaunes poussant en grappe. Utilisée comme condiment en hachant fin quelques morceaux de feuilles, elle servait à parfumer les plats. Son emploi est délicat car elle est toxique et abortive à haute dose.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site