Le fromage de Herve


Le fromage Herve est un fromage belge au lait de vache à pâte molle et croûte lavée,  de forme rectangulaire ou parallélépipédique. Il tire son nom de sa région d'origine : le Pays d'Herve, situé dans la province de Liège, Herve étant comme une ville de taille moyenne. Etymologiquement, Herve vient de l'ancien germain herf, signifiant terres fertiles, pâturages. La région de production du fromage d'Herve est circonscrite au Nord par la frontière hollandaise, à l'Ouest par la Meuse, à l'Est par la frontière allemande et au Sud par la Vesdre et l'Ourthe.

C'est un fromage particulièrement ancien, doyen des fromages belges, puisque l'on retrouve des traces prouvant son existence qui remontent au XIII° siècle. Ainsi en 1228, Jean Renart dans Le Roman de la Rose ou de Guillaume Dole en fait allusion. Sa production semble s'intensifier à partir du milieu du XV° siècle. C'est à cette époque que fut indirectement favorisée la production de fromages dans la région, en raison de l'interdiction, éditée par Charles Quint d'exporter du blé vers les Pays-Bas. Les paysans durent alors transformer leurs champs en prairies pour éviter toute surproduction de céréales; il en résulta un essor des productions de fromages et de beurre, tenues majoritairement par les femmes. A l'instar du Reblochon, ce fromage wallon est le fruit d'une fraude. Forcés de payer leurs propriétaires en fonction du niveau de la production de lait, les paysans se soustrayaient à des ponctions trop élevés en trayant partiellement leurs vaches. Ils se réservaient ainsi dans la pis le lait le plus riche qu'ils utilisaient pour la production de fromage. Le fromage de Herve prenait suivant les variantes les noms de Remoudous (double crème dont la recette fut précisée en 1512), Quatre saisons, Biseux qui jouissaient tous d'une forte réputation en Europe.

Il a connu ses lettres de noblesse grâce à Charles-Quint qui s’arrêta en 1544 dans la région de Herve et le découvrit, dit-on, avec plaisir.

 

Le pain d’Ardenne et son Herve fondu au coulis de sirop de Liège

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 1 pain d’Ardenne- 1 fromage de Herve doux
  • du sirop de Liège
  • 1 boîte de poires pochées au sirop
  • un sirop de sucre et vanille

Préparation :
Coupez le fromage de Herve en tranches d'1cm d'épaisseur environ.
Demandez à votre artisan boulanger de trancher votre pain d’Ardenne.
Toastez ensuite des tranches de pain et coupez-les avec un emporte-pièce afin d’obtenir approximativement les mêmes dimensions que les tranches de Herve.
Passez ensuite le tout sous la salamandre ou la grillade, le temps que le Herve devienne légèrement coulant.
Disposez ensuite le tout sur une assiette et accompagnez-le des poires émincées, ainsi que d’un peu de sirop de Liège légèrement dilué avec de l’eau.

Commentaires (2)

1. Gabrielle Lefebvre 27/01/2011

Bonjour ! Je viens de découvrir votre site qui me ravit déjà ! Je suis passionnée par le Moyen-Âge et par la gastronomie, alors, curieuse, j'ai regardé les fromages, et Belge, je viens de voir que vous parlez du fromage d'Herve, il faut dire le fromage de Herve, le H est aspiré et en Wallonie fortement prononcé, de surcroît. Je suis native de Liège, j'habite Bruxelles et j'apporte du Herve chaque fois que je vais en France, dans les PO, pour mon Papa qui l'adore (mais je l'emballe dans du papier aluminium et ensuite dans une boîte hermétique que j'enfonce dans un sac en plastique, je ne veux pas me faire éjecter du train...), il sent très, très fort, et je ne voyage qu'avec le "doux" car il y a aussi le "piquant" qui est plus tenace encore en émanations, mes Tantines m'ont dit que quand elles étaient petites et qu'on leur en faisait manger sur des tartines, elles attrapaient facilement des furoncles !
Bonne continuation !
Gabrielle Lefebvre (Bruxelles - Belgique)

2. Hardi de Boussicourt (site web) 16/10/2010

J'ai le Roman de la Rose ici, il a été commencé en 1235 par Guillaume (de Lorris) au moment où s'achève la construction du portail central de Notre Dame de Paris et c'est Jean de Meung qui l'achève vers 1260. Sauf erreur, il y a effectivement un banquet dans le jardin médiéval. J'irai voir le menu dès que possible.Autrement il y a des historiens qui s'accorde que le fromage préféré de Charlemagne était la fourme d'Ambert. Cordialement.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×