Livarot


Le Livarot naquit sans doute à la fin du Moyen Age, au cœur de la Normandie. C'était un fromage fermier, peu différent du Camembert et du Pont-l'Evêque. On désignait alors l'ensemble des fromages bas normands sous le même nom : les "Angelots". Ce nom évolua en "Augelot", terme marquant l'origine géographique de ces fromages, le Pays d'Auge. Puis, le Livarot prit le nom de la petite ville de Livarot, située près de Lisieux, qui abritait un des plus gros marchés régionaux où se vendaient ces fromages.

 

Guillaume de Lorris le cite dans le Roman de la Rose, et il correspond à l'un des "angelots" dont parle Thomas Corneille dans son Dictionnaire, publié en 1708. Son nom vient de celui de la ville de Livarot (Calvados), où se tenait le principal marché. 

La crosse de son blason rappelle l'abbaye bénédictine. Les deux fleurs de lys sont en souvenir de la baronnie royale de Livarot. L'écusson central est aux armes de Gouyon-Matignon. Le chef de l'écu représente à dextre les armes de Crespin du Bec Crespin et à senestre les armes des Neufbourg, barons d'Annebec et de Livarot. 

Croquant de livarot pané aux noisettes

 

  • Type de plat : Entrée
  • Nb de personnes : 6
  • Difficulté : Facile
  • Coût : Bon marché
  • Préparation : 30min
  • Cuisson : 40min

INGRÉDIENTS

  • 1 livarot
  • 1 œuf 
  • 10 cl de lait
  • poivre du moulin
  • 50 g de noisettes concassées
  • 50 g de chapelure
  • 6 petites poires
  • 75 cl de vin rouge
  • 2 bâtons de cannelle
  • 10 grains de poivre
  • 4 clous de girofle
  • 1 noix de gingembre frais râpé
  • 125 g de sucre en poudre
  • 3 zestes d’orange non traitée
  • 2 zestes de citron non traité
  • 2 pincées de muscade
  • 30 g de beurre
  • 1 c. à soupe d’huile de tournesol

RECETTE

La veille, versez le vin dans une casserole et ajoutez la cannelle, les clous de girofle, les grains de poivre, le gingembre, les zestes, la muscade et le sucre.
Pelez les poires en les laissant entières, puis plongez-les dans le vin épicé. Baissez le feu et laissez-les pocher 30 à 40 mn à tout petits frémissements jusqu’à ce qu’elles
refroidir dans la casserole couverte et mettez-les au frais jusqu’au lendemain.
Le jour même, mélangez la chapelure et les noisettes. Salez légèrement, poivrez au moulin et mettez le tout dans une assiette creuse.
Mélangez rapidement dans un bol, l’œuf et le lait à la fourchette.
Coupez le livarot en 6 parts. Trempez successivement le livarot dans le mélange oeuf-lait, puis dans la chapelure aux noisettes.
Faites chauffer une poêle avec le beurre et l’huile et faites frire les portions de fromage. Servez aussitôt avec les poires au vin.

Pour compléter votre recherche

Sources et liens

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 20/01/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site