L'architecte médiéval

Les comptes rendus des chantiers du XlIIe parlent d'architectes, de divers corps de métiers, très spécialisés, et d'une multitude de manœuvres et de saisonniers, sans qualification, payés à la tâche. Le travail est très organisé, divisé et fortement hiérarchisé.

Un petit groupe de spécialistes, les architectes ingénieurs, se trouvait non seulement au sommet de l'échelle des salaires en vigueur dans l'industrie médiévale du bâtiment, mais encore avait la possibilité d'exiger et d'obtenir une série de privilèges, attachés à cette profession.( Gimpel, Révolution industrielle au Moyen Age, (p. 113) )

Les divers titres de l'architecte médiéval :

Le terme «architecte» n'apparaissant pas au Moyen Age, il nous semble important de nous référer aux expressions qui désignaient ces chefs de chantier à l'époque. Elles nous renseignent en effet plus précisément sur le statut social particulier dont bénéficiaient les architectes et sur le rôle qui leur était attaché.

Il n'existait pas de terme unique pour qualifier ces «maîtres d'oeuvre». De nombreuses inscriptions leurs confèrent des titres différents, attachés pourtant à une même profession.

On peut ainsi lire les épitaphes suivantes :

Ci gît Pierre de Montreuil, fleur parfaite des bonnes mœurs, en son vivant, docteur es pierres, que le roi des deux le conduise aux hauteurs des pôles. Epitaphe de Pierre de Montreuil, architecte de Saint Louis, à la Sainte Chapelle.

Ci gît Maître Hue Libergier, qui commença cette église en Van 1229 et trespassa l'an 1267, pierre tombale de Hue Libergier, architecte de l'église St-Nicaise à Reims (détruite).

Ci gît Guillaume très élevé dans l'art des pierres, qui acheva ce nouvel ouvrage. Architecte de St-Etienne de Caen.

Ces épitaphes, en associant la plupart du temps l'architecte à son œuvre, nous indiquent que les architectes des cathédrales n'étaient pas des anonymes et bénéficiaient de surcroît d'une grande renommée à leur époque, s'ils sont tombés maintenant dans l'oubli. Parfois même, leurs effigies sont restées gravées sur les édifices (labyrinthe de Reims, tombe de Libergier,) ou sur des manuscrits (carnets de Villard de Honnecourt). Ces portraits représentant souvent l'architecte au milieu de ses outils de travail nous seront très précieux pour la suite de l'étude.

L'architecte apparaît ainsi sous plusieurs titres au travers de divers monuments :

Machinator, machoun, ingeniator

Magister opens, Apparator

Maistre maçon, Magister cementarius, magister lathomus

Doctor lathomorum, doctor peyrier, docteur es pierres.

Expressions auxquelles nous nous référerons souvent au fil de ce chapitre.

L'homme de chantier.

L'architecte médiéval est d'abord un homme de chantier. Certaines expressions l'associent au travail (manuel) de la pierre : Magister cementarius (maître maçon), Magister lathomorum (maître des tailleurs de pierres).

Nous avons la chance de pouvoir suivre le récit détaillé de la reconstruction de l'église de Cantorbery, à partir de 1174. Le moine Gervais nous renseigne sur les qualités qui avaient provoqué le choix de l'Architecte Guillaume de Sens, lors d'une sorte de concours :

Parmi d'autres vint un architecte de Sens, nommé Guillaume, un homme énergique et ouvrier ingénieux en pierre et en bois. En raison^ de son esprit et de sa renommée, on lui confia l'œuvre plutôt qu'aux autres.( Gimpel, Bâtisseurs de cathedral*, (p. 145))

L'architecte devait être ainsi un spécialiste de la pierre, mais aussi du bois. En fait, il patronnait (Magister) tous les corps de métier et chaque opération devait lui être familière.

Gervais montre, par la suite, Guillaume de Sens mettre la main à l'ouvrage, au milieu des ouvriers, et être malencontreusement victime d'un accident du travail :

Comme il préparait les machines propres à établir les grandes voûtes, les poutres se rompirent sous ses pieds et il tomba sur le sol, de la hauteur de la voûte supérieure, c'est à dire 50 pieds, les pierres et les échafaudages l'accompagnant dans sa chute.

Blessé, il continuera à diriger les travaux de son lit, en choisissant un jeune moine «ingénieux et intelligent» pour transmettre ses ordres sur le chantier. Le malheureux Guillaume de Sens marque ici, pourrait-on dire, une étape dans la division du travail, de plus en plus poussée dans l'industrie du bâtiment, dès la fin du Xlle siècle. En effet, les architectes assisteront de moins en moins au déroulement des travaux et se feront souvent représenter par des intermédiaires sur le chantier : les parliers.

Architecte et/ou ingénieur

L'architecte est ensuite un Technicien des arts mécaniques intéressé à la recherche de nouveaux procédés :

Machinator, mécanicien, inventeur ou fabricant d'une machine ; architecte ingénieur, au figuré machinateur.

Machoun, ingeniator

Tel Guillaume de Ses, par exemple : II construisit d'ingénieuses machines pour charger et décharger les navires, et pour lever les pierres et le mortier.

De même Villard de Honnecourt .

Le concepteur.

Le titre Magister signifie aussi maître de l'œuvre, maître d'une œuvre précise, c'est à dire concepteur , et c'est cette fonction qui primera dès la fin du Xlle siècle.

L'architecte établit les plans de l'édifice, les propose et il reste pour surveiller la réalisation ; étant payé à l'année ou pensionné. Par contre, pour les petits chantiers, son rôle se limite à la projetation, et il s'en va les plans admis, car conscient de sa valeur, il demande des salaires très élevés. Dans cette situation, on pourrait dire qu'il s'en tient au «permis de construire».

Ainsi, dès le XlIIe siècle l'architecte perd en partie sa vocation manuelle pour s'intellectualiser.

L'architecte concevait la forme de l'édifice, sans en manipuler la matière. St Thomas, cité dans Panofsky Archi. goth., p. 89.

A ce sujet, on peut noter l'indignation d'un Nicolas de Biard, contemporain de Villard :

Dans ces grands édifices il a accoutumé d'y avoir un maître principal qui les ordonne seulement par la parole, mais n'y met que rarement ou n'y met jamais la main, et cependant il reçoit des salaires plus considérables que les autres. Les maîtres des maçons, ayant en main la baguette et les gants, disent aux autres : «Par ci me le taille» et Us ne travaillent pas et cependant ils reçoivent plus grande récompense.

«Celai qui monde»

L'expression Par ci me le taille (allusion à Villard de Honne- court) recouvre une notion de manière de procéder, tout comme le mot iMagister» recouvre la notion de maître, au sens de celui qui sait, qui montre, qui enseigne.

Elle implique la transmission d'un savoir pratique, transmission tant orale et gestuelle (Artisan-apprenti), que transcrite (les schémas et procédés dessinés dans les Carnets de Villard de Honnecourt).

Cette même notion d'enseignement est contenue dans les expressions doctor lathomorum , doctor es peyre , qui confèrent à l'architecte un titre honorifique universitaire, tout en l'associant à la manipulation même de la matière. Nous reviendrons sur la relation architecte-universitaire scolastique.

Nicolas de Biard, semble reprocher à l'architecte, homme sorti du rang, d'outrepasser son rôle de maître maçon pour s'intéresser à toutes les préoccupations intellectuelles de son temps.

En citant Panofsky (Architecture Gothique et Pensée Scolas- • tique) p. 86 :

Cet architecte professionnel sort du rang et surveille en personne le travail. Ce faisant il devient un homme qui a l'expérience du monde, qui a beaucoup voyagé, souvent beaucoup lu, et qui jouit d'un prestige social sans égal dans le passé et sans équivalent dans l'avenir. Librement choisi, propter sagacitatem ingenii, il apparaît sur le chantier portant des gants et une règle.

Il nous semble important de replacer maintenant l'architecte des Xlle et XlIIe siècles dans le courant scolastique, qui à partir de l'héritage antique et sous l'influence renouvelée d'Aristote, recrée une nouvelle manière de voir les choses (res) et par là même une nouvelle façon de penser (verba).

Carnets de Villard de Honitecourt.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×