L'architecture romane

L'architecture romane

Les premières églises au 4è siècle sont charpentées, la charpente repose sur des murs percés de nombreuses ouvertures, la lumière est abondante à l'intérieur de l'édifice.

Plan de l'église St-PierreLes nombreux incendies qui ravageaient les églises et parallèlement les progrès réalisés dans la construction appareillée permettent de voûter les églises à la fin du 11e siècle.
Les premières voûtes en plein cintre sont lourdes et leurs poussées s'exercent sur toute la longueur des murs qui, déstabilisés, ont tendance à s'écarter. Si aucune force contraire n'intervient, la voûte s'effondre.

St SolineMaîtriser ces forces devient l'enjeu de l'art roman. Des puissants contreforts viennent épauler les murs mais on cherche aussi à contrebuter la voûte centrale. Pour cela, on exploite des voûtes différentes : demi-berceaux, des berceaux transversaux, des voûtes d'arêtes.

St SavinienLa coupole est utilisée mais uniquement sur une nef unique. En Poitou, on choisit une autre solution : l'église-halle. Les voûtes des trois nefs sont portées à même hauteur : un équilibre s'établit ainsi entre les poussées de chacune.

L'apparition du berceau brisé vers la fin du XIe siècle est un progrès certain : la distribution des poussées est davantage maîtrisée et la voûte devient plus "légère".

C'est alors que les architectes s'autorisent à ouvrir davantage de fenêtres, la lumière revient dans les églises. Cette recherche de lumière tellement importante car synonyme de la présence divine est sans cesse au cœur des préoccupations des architectes : la conquête de la lumière sera complète lors de l'époque gothique lorsque sera inventée la voûte sur croisée d'ogives.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×