Les outils (taille de pierre)

Note d'intention

La présentation des outils tient compte de l'ordre chronologique de leur utilisation; on peut ainsi, partant de la pierre brute, suivre les étapes qui amènent à une pierre prête à la pose.

Il est à noter que, suivant l'utilisation ou le choix esthétique qui est fait, le tailleur peut s'arrêter à l'étape de son choix.

Sur les vues, l'outil utilisé est présenté sur le bloc de pierre, laissant apparaître la trace nouvelle que laisse son passage, et qui souvent, efface les traces de l'outil utilisé précédemment.

Les outils utilisés de nos jours sont choisis en fonction de leur efficacité (les tranchants sont souvent des plaquettes en carbure de tungstène rapportées, qui s'usent moins vite qu'un acier forgé). Les outils de finition sont utilisés pour apporter un aspect de surface proche de l'ancien, l'apport de pierres neuves se mariant mieux avec les pierres anciennes.

Beaucoup d'outils ont disparu et seules les traces de leur utilisation, laissées sur la pierre, subsistent. Les nécessités de restauration laissent de moins en moins de pierres d'origine, le témoignage de leur mise en oeuvre disparaît, remplacé par les mises en oeuvre modernes.

Clément Kelheter, chargé de restauration à la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame, pense avoir retrouvé un outil dont la trace est omniprésente sur la cathédrale et qui a complètement disparu de nos boîtes à outils modernes. Il s'agit de la polka dentée, dérivée des herminettes utilisées par les charpentiers, et qui est réservée d'habitude aux pierres tendres comme le calcaire. Les traces qu'elle laisse sont imitées aujourd'hui par la laie dentée.
Photo
(39Ko)
La massette, "schlegel"
Marteau rectangulaire en acier de section carrée de 1 à 1,5 kg. Cet outil de frappe est employé pour la taille avec la pointe, la chasse et tout outil à tête cônique.

La chasse, "setzer"
Ciseau en acier, dont une extrémitée a une coupe en biseau et à taillant aplati de 4 à 6 cm de large ; cet outil sert à l'abattage suivant une ligne.
Photo
(39Ko)
Le pic "zweispitz"
Marteau de 2 à 4 kg en acier de section carrée légèrement courbe, terminé par deux pointes à quatre pans. Cet outil comporte un manche pour être manoeuvré à deux mains.
La taille obtenue se dit brochée.
Photo
(42Ko)


Photo
(40Ko)
La pointe, "spitzeisen"
Outil droit en acier de section octogonale ou hexagonale, d'un diamètre de 12 à 18 mm et d'une longueur de 25 à 35 cm, terminée à l'une des extrémités par une pointe.
Il sert è abattre les plus fortes aspérités de la pierre ou pour le refouillement. Elle sert également à faire des percements de trou.

Le maillet, "knupfel"
Cet outil est est bois de hêtre, en forme de demi-sphère, d'un diamètre de 12 à 20 cm, prise en son milieu par un manche. Il est employé pour la taille avec la gradine, le ciseau, le ciseau large et tout outil à tête de maillet.

La gradine, "zahneisen"
Ciseau d'un diamètre de 12 à 18 mm dont l'une des extrémités est munie de 4 à 6 dents plates.
Il existe aussi une gradine, ou ciseau, manufacturé et composé de deux éléments, un manche d'acier porte-outil et des plaquettes dentées ou non, de 15 à 40 mm de large.
Il sert à l'enlévement des aspérité, après le travail è la pointe.
Photo
(37Ko)
Le ciseau, "schlageisen"
Outil en acier de section octogonale ou hexagonale, d'un diamètre de 12 à 18 mm et d'une longueur de 25 à 35 cm, terminée à l'une des extrémités par un tranchant de 20 à 30 mm de large.
Photo
(56Ko)
Le peigne, "kröndel"
Cet outil se manoeuvrant à deux mains est constitué de différentes pièces. La première est un manche en fer prolongé d'un étrier d'environ 4 cm de largeur, laissant une fente de 1cm sur 13cm dans laquelle sont enchâssés des ciseaux forgés en pointe aux deux extrémités, qui peuvent être au nombre de onze s'ils sont de section carrée 10x10 mm, ou de 22 lorsqu'ils sont de section rectangulaire 5x10 mm. Les pointes sont alignées sur un côté pour former un taillant, et serrées au moyen d'un coin. La taille obtenue se dit smillée.
Photo
(47Ko)
Photo
(46Ko)
La laie dentée, "zahnflache"
Cet outil se différencie de la laie par la particularité que les tranchants sont découpés en dents plates appelées brettures. La taille obtenue se dit layée.

La laie, "flache"
Marteau de 1,7 à 3 kg en forme de double hache unies, parallèles au manche, comportant deux tranchants dont la largeur varie entre 6 et 10 cm. L'outil comporte un manche pour être manoeuvré à deux mains. La taille obtenue se dit layée.

Le ciseau large, "scharriereisen"
Cet outil comporte un tranchant de 4 à 20 cm de large forgé dans un méplat d'acier et muni d'un manche de 10 à 12 cm de long.
Photo
(42Ko)
Commentaires (5)

1. camille 24/09/2011

Très bon site!
J'y ai trouvé plein de réponses a mes question!
J'adore!!!

Salut

2. FONT 16/02/2011

Remarquable article !
Bravo et continuez !!!!!
Antoine FONT

3. PtIt-BeUrRe 27/05/2010

je fais un exposé sur les outils du tailleur de pierre et j'aimerais connaître les matières premières utilisées. Pouvez-vous m'aider?
Merci d'avance.

4. eleonor (site web) 31/12/2009

bonjour, je suis a la recherche d'éléments sur la vie des perreyeux, tailleurs de pierre mais plutôt dans les habitations troglodytiques ou encore mieux ceux qui ont creusé les souterrains- refuges au moyen âge.
Qui creusaient et comment surtout, avec quels outils.
As tu quelques ouvrage s a me conseiller, j'ai beaucoup de mal a trouvé!

5. patate 30/11/2009

j adore vos objet

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site