Bricole

 

 

 

 

 

 

 

 

 XIIe - XVe siècle
Portée : jusqu'à 80 m
 Boulets : de 10 à 30 kg
 Cadence de tir rapide : 1 tir/min
 Servants : 16
Pour améliorer les performances des pierrières, on introduit un système de contrepoids en métal. La cadence de tir est élevée si les poids sont limités et les projectiles modestes. Cet engin défensif, ancêtre du mangonneau, est installé sur les remparts des forteresses.
Un chroniqueur d'époque cite le cas d'un homme fait prisonnier et « renvoyé dans son camp » à l'aide d'une bricole. C'est aussi cette machine qui est représentée sur un bas-relief déposé à l'église Saint-Nazaire à Carcassonne.
Texte de Renaud Beffeyte


Machine à traction humaine, elle était servie par les femmes depuis le haut des remparts. Cette position en haut des murailles était fort commode pour bombarder à vue les assaillants. C'est d'ailleurs une pierre lancée par une bricole (ou une pierrière) qui a atteint et tué Simon de Monfort au siège de Toulouse. Celle-là aussi peut être maniée par l'assistance lors des séances de tir de Larressingle.

Commentaires (1)

1. degenetais (site web) 14/04/2011

Hello . Superbe site et ça va me donner des idées pour d'autres construction Encore bravo pour ce site clair . Manou

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site