glossaire des armures

Aiguillette Pointe de métal terminant une courroie et permettant de passer celle-ci a travers une maille. Parfois utilisées pour attacher le camail au haubert et l'empêcher de se retourner sur les épaules. A la fin du XIIIe siècle, on utilisait également des aiguillettes pour fixer les ailettes sur l'épaule (cf. image).
Ailette Petit bouclier généralement rectangulaire fixe à l'épaule utilisé pendant le XIIIe siècle. Elle était communément utilisée par les croisés et souvent décorée d'un blason. L'ailette protégeait essentiellement contre les coups de masses ou d'épée portés sur le heaume et qui retombaient sur les épaules quand ils étaient déviés. C'est la première pièce d'armure de fer à apparaître sur la cotte de maille. Elle fut délaissée vers la fin du XIVe siècle.
Aquincum 1er ap JC Aquincum - 1er ap JC (05).jpg
Armet vient du vieux Français hiaumet. C'est un petit heaume qui fut utilise à partir du XVe siècle à la place du bassinet. Voir article sur le heaume.  
Armet de combat Armet de combat, fabriqué à Nuremberg vers 1550-1575 et les éléments d'une armure grande parure de combat et de joutte appartenant au Baron Kaspar Völs-Schenkenberg, fabriquée à Innsbruck en 1560 par Michel Witz le Jeune, Autrichien; Joanneum Graz, Landeszeughaus. Armet de combat.gif
Armure Equipement de guerre ou de tournoi protégeant le chevalier du Moyen Age. Ce terme n'est employé qu'à partir du XVe siècle et correspond donc à l'armure de fer composée entièrement de plates. Par extension, on appelle parfois armure l'habillement militaire du Moyen Age, quel qu'il soit.
Armure de cuirArmure de maillesArmure matelassée Bras et jambes d'armures (05).gifPièces d'armure (05).gif
Barbute Heaume Italien du XVe siècle rappelant par sa forme certains casques de la Grèce antique. De forme arrondi, il laissait souvent le visage découvert. Il ne semble guère avoir été utilisé en dehors de la péninsule italienne.
Barbute italienne cabossee.jpgBarbute italienne.jpg Barbute.jpg
Bassinet Heaume dérivé de la cervelière par extension des pièces de fer sur les joues et le coup. Il remplaça progressivement le grand heaume du XIIIe siècle. Voir l'article sur le heaume.
Heaume à visière des hommes d'armes à cheval.
Petit bassinet avec nasal.jpgPetit bassinet.jpg
Bassinet à bec de passereau de la fin 14ème   Bassinet a bec de passereau fin 14eme (05).jpg
Bassinet du 14ème   Bassinet du 14eme (05).jpg
Bavière Pièce d'armure de fer protégeant le bas du visage et la gorge. Les premiers heaumes (XIIe et XIIIe siècle) ne couvraient pas bien la gorge et le cou de l'homme d'armes. La bavière apparut au XIVe siècle en même temps que le bassinet et se fixait à celui-ci ou bien à la barbute grâce à deux pivots lui permettant de se relever. Au XVe siècle, certaines bavières couvraient entièrement le cou, à la manière du colletin et se portaient sous la salade.  
Boce Petit bouclier rond attaché au fourreau de l'épée: La boce se tenait de la main gauche lors des combats a pied et servait à parer les coups d'estoc. Surtout utilisée en Italie et lors de combats singuliers.
Bouclier Arme défensive utilisée tout au long du Moyen Age. Voir l'article sur le bouclier. Bouclier
Braconnière Pièce de l'armure de fer partant de la ceinture et recouvrant le haut des cuisses.  
Brassard Partie de l'armure de fer couvrant le bras de l'épaule au poignet.Composé d'une seule pièce articulée pour pouvoir plier le bras, le brassard fut adopté vers la fin du XIVe siècle..  
Brigantine Vêtement de guerre formé de petites plates recouverte d'un vêtement. Elle fut d'abord portée par des piétons et son nom vient des troupes de brigands du XIVe siècle. Elle couvrait le torse, les hanches et souvent les bras. Les lames de métal étaient disposées entre deux couches de vêtements: la couche intérieure était faite de toile ou de cuir et l'extérieur de velours ou d'étoffe de soie. Des rivets maintenaient le tout en place. L'emploi de différentes couleurs donnaient aux troupes une apparence très bigarrée.La brigantine offrait une bonne protection contre les flèches et revenait moins cher que le haubert ou le plastron de fer. Essentiellement portée par les fantassins, archers et arbalétriers, elle fut utilisée jusqu'au XVIe siècle.
(Voir une étude complète dans : Histoire Médiévale N°25 de janvier 2002 (ISSN 1294 6397)).
 
Broigne Cuirasse faite de cuir et d'anneaux de fer cousus employée des le XIIe siècle. Cette tunique, contrairement au haubert, ne nécessitait pas de vêtement de protection en dessous et était également plus facile à fabriquer. En effet, les anneaux de fer de la broigne n'était pas entrelacés et rivés mais simplement juxtaposés et maintenus par de fortes coutures et des lanières de cuir. C'était une protection efficace et elle était souvent portée par les fantassins, archers et arbalétriers du XIIIe siècle car elle fatiguait moins que le haubert. Elle fut abandonnée vers le milieu du XIVe siècle remplacée par les armures composée de plaques de fer.  
Camail Protection couvrant la tête et les épaules faite d'abord de cuir puis renforcée de plaques de fer ou d'anneaux et enfin composée de mailles. Le camail est déjà porté a l'époque Carolingienne puis par les normands. Au XIIe et XIIe siècle, le camail de maille est utilisé avec le haubert et encore employé au XIVe ou il s'attache au bassinet. Il disparaît peu a peu durant le XVe siècle remplacé par l'armure de plates.  
Canons pièces métalliques en « tuyau » de l'armure protégeant les bras et les jambes  
Casques antiques   Casques antiques (05).gif
Casques et heaumes   Casques et heaumes (05).gif
Casques renaissance   Casques renaissance (05).gif
Casque à lunettes viking   Casque a lunettes viking (05).jpg
Casque à visière 12-13ème   Casque a visiere 12-13eme (05).jpg
Casque Burgh Castle   Casque Burgh Castle (05).jpg Casque Burgh Castle 2 (05).jpg
Casque corinthien - 6-5ème av JC   Casque corinthien - 6-5eme av JC (05).jpg
Casque de gladiateur   Casque de gladiateur (05).jpg
Casque grec de peltiste   Casque grec de peltiste (05).jpg
Casque romain   Casque romain (05).jpg Casque romain 2 (05).jpg
Casque romain impérial   Casque romain imperial (05).jpg
Cataphracte (terme grec) cuirasse à écailles employée par la cavalerie lourde gothique puis byzantine. Celui qui la porte est un cataphractaire.  
Cervelière Petite coiffe de maille ou de fer enveloppant la partie supérieure du crâne. Elle était portée sous le grand heaume vers la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe. Par le suite, ce casque va évoluer vers le bassinet mais reste parfois employé dans le cadre de joutes. Cerveliere.jpg Cerveliere cabossee.jpg
Chanfrein Pièce de fer protégeant la tête du cheval et plus particulièrement le front. Il se fixe sur le harnais que porte le cheval de guerre ou de tournoi et son emploi semble dater de la fin du XIIIe siècle. Pendant les joutes, on utilisait des chanfreins aveugles, qui empêchait le cheval de voir devant lui afin qu'il ne fasse pas d'écart dans sa course. Les chanfreins se développèrent surtout au XVe siècle en même temps que les armures pour chevaux.  
Chapel de Fer C'était une sorte de casque généralement en forme de dôme fait de trois pièces ou plus, avec un large rebord. Il était très utilisé en France et en Angleterre pendant le XIVe siècle par les hommes d'armes mais aussi par les chevaliers qui ne pouvaient se payer un bassinet. Ce casque était également souvent choisi par les archers et les arbalétriers. Chapel de fer.jpg
Chausse Partie d'armures recouvrant les cuisses et faite de mailles.  
Coiffe avec ventail  
Coiffe renforcée  
Colletin Pièce de l'armure de fer qui couvre le cou.  
Coolus Buggenum 1er av JC   Coolus Buggenum 1er av JC (05).jpg
Cubitière Pièce d'armure protégeant le coude utilisée des le XIIIe siècle. Les premières cubitières se composaient simplement d'une pièce de fer de forme conique et attachée au haubert par une sangle. Elle ne couvrait que l'arrière du coude et c'est au XIVe siècle qu'on commença à employer des cubitières enveloppant également les côtés du coude. Au XVe siècle la cubitière de fer fait partie de l'armure à plates portée par les chevaliers.
Cuirasse Principale partie de l'Armure qui est ordinairement de fer et qui couvre le corps devant et derrière depuis les épaules jusqu'à la ceinture.  
Cuirasse lamellaire Armure d'influence orientale et plus particulièrement d'Europe Centrale. Elle est arrivée en Occident avec les incursions des Alains puis des Huns. Faite de lamelles d'acier rectangulaires et fines, étroitement imbriquées les unes dans les autres, dans le sens de la hauteur, puis cousues sur un support de cuir, elles apportaient une protection extrêmement efficace tout en conservant une certaine souplesse. encore en usage chez les Alamans au milieu du XVème siècle.  
Cuissard (ou Cuissot) Pièce d'armure recouvrant la cuisse. Le cuissot fit son apparition vers le milieu du XIVe siècle. Avant cela, les cuisses étaient protégées par le bas du haubert ou du gambison. Les premiers cuissots se résumaient à une lame d'acier d'environ 10 centimètres au dessus de la genouillère. D'autres pièces furent ensuite ajoutées pour recouvrir une plus grande partie de la cuisse. Les cuissots articulés furent remplacés par une pièce unique attachée grâce à une courroie et rivée à la genouillère. Ils ne couvraient au début que le devant de la cuisse. Vers la fin du XIVe siècle, commencèrent a apparaître des cuissots enveloppant totalement la cuisse. A cette époque, on portait également des cuissots composés de plaques d'acier insérés dans de la toile épaisse ou bien rivetés par dessus une pièce de peau. Ils étaient très pratiques et protégeaient bien contre les coups de taille mais n'étaient pas très efficaces contre les coups d'estoc. Cuissot 1.gif Cuissot 2.gif
Demi armure de piquier anglais   Demi armure de piquier anglais (05).jpg
Ecu Désigne le bouclier au Moyen Age.Voir l'article sur le bouclier. Ecu 2.gif
Epaule de Mouton Pièce d'armure de fer recouvrant entièrement le bras développée pendant le XVe et XVIe siècle et utilisée exclusivement pour les joutes.  
Gambison Vêtement de guerre généralement porté sous le haubert de maille du XIIe au XIVe siècle. Il était fait de peau ou d'étoffe épaisse et rembourré de filasse ou de coton. Il s'ouvrait par devant ou derrière pour s'enfiler rapidement. A partir du XIVe siècle, alors que la cotte de maille commence à laisser la place à l'armure de plates, le gambison est parfois porté tout seul, renforcé par des pièces d'armures de fer (cubitières, colletin, genouillères ...). Des gambisons moins rembourrés furent utilisés sous l'armure de plates au XVe siècle.  
Gantelet Pièce d'armure protégeant la main. Jusqu'au XIVe siècle, la main était protégée par un gantelet de maille sur gants de cuir qui ne laissait que le pouce libre de mouvement. Durant la première partie du XIVe siècle, des gantelets plus perfectionnés apparurent.Ils étaient fait de plates de fer fixées sur un gant de peau. Pour faciliter le mouvement des doigts, des plates différentes étaient disposées sur chaque phalange. Dans la seconde moitié du XIVe, le poignet est également articulé. Des le début du XVe siècle, l'armure de fer du gantelet est indépendante du gant de cuir et le pouce est articulé au moyen d'une charnière qui permet le mouvement en tout sens. Les Anglais et les Allemands étaient les plus avancés dans la fabrication des gantelets. A la fin du XVe, il arrive souvent que les doigts ne soient plus détachés mais réunis et articulés ensemble. La main qui ne portait pas l'épée, généralement la gauche, était équipée d'un gantelet différent, appelé "bras de fer" et destiné essentiellement à tenir les rênes de la monture (cf. image). Gantelet Gantelet Gantelets.jpgGantelets (05).gif
Genouillère Pièce d'armure protégeant le genou. Les premières genouillères apparaissent au XIIIe siècle. Elle pouvait avoir différentes formes: plates, coniques ou en demi-sphère. Les premières étaient composées d'un morceau de peau remontant sur la cuisse sur lequel était attaché une plaque de fer. Ensuite, la pièce de fer se fixe directement sur les armures de cuisses au moyen d'une courroie. Certaines étaient munies de pointes empêchant de saisir le cavalier par les jambes.. Genouillere 1.gif Genouillere 2.gif
Gorgière Voir Gorgerin.  
Gorgerin Pièce d'armure qui protège la gorge. Salade et gorgerin.jpg
Grève (ou Jambière) Pièce d'armure de fer couvrant le bas de la jambe (du genou au pied).Vers le milieu du XIIIe siècle, cette pièce de fer commença à se porter sur la chausse de maille pour protéger les tibias. Elle était attachée par trois courroie et se coinçait sous la genouillère. Une articulation à la jonction avec la genouillère permit ensuite de faciliter le mouvement. Une seconde pièce fut ajoutée vers la fin du XIVe siècle pour préserver également le mollet. Les deux pièces étaient alors reliées par des charnières permettant l'ouverture de l'ensemble. Jambiere 1.gif Jambiere 2.gif
Harnois Désignait l'équipement militaire du soldat du Moyen Age ainsi que l'habillement du cheval. Désigne aussi l'armure.
Armure complète, de mailles adjointes de plaques de fer.
Harnois blanc armure entièrement métallique et poli, d'ou son nom  
Haubergerie art de la fabrication de la cotte de mailles.  
Haubert C'était une tunique faite de mailles, munie de manches et souvent d'une capuche. Elle descendait habituellement jusqu'au jambes et se portait par dessus le gambison. C'était la protection principales des hommes d'armes jusqu'à la fin du XIIIe siècle. Par dessus, se portait le surcot qui protégeait le haubert de la chaleur et de la rouille.  
Heaume Armure de tête utilisée pendant le Moyen Age.Voir l'article sur le heaume. Heaume
Heaume allemand  
Heaume anglais  
Heaume normand  
Heaume : Grand heaume du 13ème   Grand heaume 13eme (05).jpg
Heaume : Grand heaume conique du 13ème   Grand heaume conique 13eme (05).jpg
Jambière (ou Greve) Pièce d'armure de fer protégeant le bas de la jambe (voir grève). Jambiere 1.gif Jambiere 2.gif
Morion   Morion
Maille Assemblage d'anneau de fer entrelacés et fermés par un rivet. On se servait des mailles pour fabriquer des vêtements de protection comme le haubert (cotte de mailles), les chausses, des coiffes et autres. Le résultat donnait une sorte d'armure très résistante aux coups de tailles mais moins efficace contre les coups d'estoc. La maille, connue des gaulois, fut introduite vers la fin de l'époque Romaine et fut ensuite fabriquée dans toute l'Europe.  
Morion   Morion (05).jpg
Pansière demi-cuirasse protégeant le ventre.  
Pavois Très grand bouclier rectangulaire ou ovale utilisés par les arbalétriers ou par les soldats lors des sièges. Voir l'article sur le bouclier.  
Plastron partie de l'armure protégeant la poitrine et qui, réunie à la dossière par des courroies de cuir, des charnières ou des crochets, forme la cuirasse.  
Plates Pièces d'armures de fer posées par dessus le haubert à partir du XIIIe siècle. A l'origine, les plates n'étaient que quelques lamelles de fer battu destinées à protéger certaines parties du corps (arrière-bras, genou, tibia ...). Elles ne servaient qu'a renforcer la protection offerte par le haubert de mailles. Ce n'est que vers le XVe siècle que les plates commencèrent à composer une armure complète. Cette armure était appelée "armure blanche" à cause de la couleur de l'acier poli. Véritables œuvres d'art, ces armures avaient l'inconvénient d'être très lourdes et très longues à revêtir. Le chevalier devaient de faire aider par deux écuyers pour endosser son armure de plates.  
Rondache Petit bouclier circulaire utilisé au Moyen Age, généralement de taille moyenne.  
Rondelle Petit disque de fer servant de protection. Il y eut des rondelles de coudes, de plastron ou même à l'arrière de l'armet pour une raison inconnue.  
Salade Casque couramment utilisé au XVe siècle, dégageant le visage et doté d'un couvre-nuque. Son style est très variable selon les pays. Voir l'article sur le heaume. Salade et gorgerin.jpg
Soleret Pièce d'armure protégeant le pied. Des le XIIIe siècle, des pièces de fer furent posées sur la maille pour couvrir le dessus du pied. Elles étaient attachées avec des courroies. A la fin du XIVe siècle, les progrès effectués par les armuriers permirent la fabrication de solerets enveloppant totalement le pied, véritables chaussures de fer.Au début du XVe siècle, les chevaliers portaient souvent des solerets à poulaines (cf. image). Cette pointe recourbée et fixée à l'avant devait permettre de mieux maintenir le pied dans les étriers mais devait être retirée pour pouvoir marcher. A la fin du XVe siècle, ils furent remplacés par des solerets à large extrémité, appelés pieds d'ours, qui n'empêchaient pas de marcher. Ils furent utilisés jusqu'au XVIe siècle. Soleret 1.gif Soleret 2.gifSoleret.gif
Spangenhelm terme historiographique allemand désignant le casque composite segmenté populaire chez les Germains orientaux.  
Spallière Pièce d'armure de fer couvrant l'épaule. La spallière remplaça l'ailette, qui n'était pas très pratique, vers le milieu du XIVe siècle. Elle était d'abord demi-sphérique et fixée par une courroie passant sous l'aisselle. Au XVe siècle, elle devint une partie importante de l'armure de plates et se composait souvent de plusieurs plaques de métal articulées.  
Spangelhelm du 5ème   Spangelhelm - 5eme (05).jpg
Surcot Vêtement porté par dessus le haubert. Les surcots du XIIIe siècle étaient assez longs, arrivant jusqu'au genou. Ils protégeaient le chevalier de la chaleur et évitaient à la cotte de maille de se rouiller. Le surcot se raccourcit au XIVe siècle pour arriver au niveau de la hanche. Encore plus court au XVe siècle, il fut bientôt abandonné pour une simple tunique. La plupart des surcots portaient le blason du chevalier permettant de faciliter son identification durant la bataille.  
Tabard vêtement court porté sur l'armure  
Targe petit bouclier; jusqu'aux XII, et XIIIe s. Le terme est synonyme d'écu et de bouclier; à partir du XIVe siècle désigne un écu large et incurvé, aux flancs parfois échancrés  
Tassette Pièce de fer, attachée à la braconnière et couvrant la cuisse. Il ne faut pas la confondre avec le cuissot qui était la pièce d'armure portée directement sur la cuisse. La tassette venait en fait renforcer la protection et faisait partie de l'armure de plates. Tassette 1.gif Tassette 2.gif
Tortil sorte de bourrelet constitué d'une torsade de tissu aux émaux de l'écu posée sur le timbre d'un heaume pour cacher la fixation du cimier et des lambrequins.  
Umbo terme latin désignant la bosse du bouclier ou le cache-poing.  
Ventaille Désigne la pièce de l'armet qui couvre le menton.  
Volet courte pièce de tissu arrondie disposée en couvre-nuque à l'arrière du heaume.  
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×