Brusquet

Brusquet, fou du roi, remplaça Triboulet, et vécut à la cour de François Ier et de ses successeurs. Il avait d'abord exercé la médecine et avait été employé au camp d'Avignon ; mais il fit tant de victimes par son ignorance qu'on allait le pendre, quand le dauphin, depuis Henri II, eut pitié de lui et le prit à son service. Il obtint la place de maître de poste à Paris, et il fit fort bien ses affaires ; mais ayant été soupçonné de huguenotisme, il fut pillé et se vit forcé de fuir (1562). Il mourut l'année suivante.

Brantôme raconte du bouffon une foule de tours des plus comiques.

Bibliographie

  • Je m'appelais Brusquet, Robert Maire, Edité par BOPCA, 1999
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×