Jean Malouel

Jean Malouel, ou Jan Maelwael, né à Nimègue à une date inconnue (avant 1370), mort à Dijon en 1415 est un peintre et décorateur flamand. Le nom de Jean Malouel est associé à celui du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, dont il fut le peintre officiel.

Vie

La grande Piéta ronde du musée du Louvre

Jan Maelwael naît dans une famille d'artistes du Duché de Gueldre. Son père, Willem et son oncle, Herman Maelwael, sont tous deux peintres[1] et il fait son apprentissage dans l'atelier paternel[1]. En 1396, il est employé par Isabeau de Bavière (1370-1435), à Paris, sous le nom francisé de Jean Malouel, et peint des armoiries. La Duchesse de Gueldre, Catherine de Bavière, était la tante de la reine Isabeau[1]. En 1397, il est appelé à Dijon à la cour du duc de Bourgogne ou il est nommé varlet de chambre, et succède à Jean de Beaumetz comme peintre officiel[2]. Il participe à la décoration de la Chartreuse de Champmol, notamment à la polychromie du tombeau de Philippe le Hardi, aujourd'hui conservé au musée des Beaux-Arts de Dijon[3]. la Piéta qu'il réalise pour Philippe le Hardi serait le premier tondo de l'histoire de la peinture[1]. Il peint aussi un portrait de Philippe aujourd'hui disparu[1]. Il épouse Heilwig van Redinchaven, originaire de Nimègue, en 1405, mais revient à Dijon où il entre au service du nouveau duc de Bourgogne.

Oncle des frères de Limbourg, les enfants de sa sœur Mechteld, il appartient à la première génération des artistes flamands réalistes qui ont profondément influencé la peinture française[2].

Il meurt en 1415, laissant une veuve et quatre enfants[1].

Œuvres 

  • On lui attribue la paternité de la Grande Pietà ronde (vers 1400) actuellement conservée au musée du Louvre, M.I. 692 : c'est une image de dévotion, destinée à l'usage personnel du duc Philippe, qui s'inscrit dans le courant de la Devotio moderna. Image composite, elle représente la Trinité (le Père, la colombe du Saint-Esprit et le Fils), l'homme des douleurs (le Christ à la couronne d'épines); Le corps du Christ soutenu par les anges évoque la descente de croix, la figure de la Vierge et celle de saint Jean appartiennent aux Pietàs.
  • Vierge à l'enfant avec les anges, Berlin, Gemäldegalerie
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×