Wace

Robert Wace présente le Roman de Rou à Henri II.
Plaque à la mémoire de Wace dans le Vièr Marchi de Saint-Hélier.

Wace, dit aussi Guace ou Wistace et appelé à tort du prénom de Robert, né vers 1115 à Jersey et mort après 1170, est un poète normand, que l'histoire littéraire a retenue pour ses deux œuvres majeures, le Roman de Brut et le Roman de Rou. Il passe sa jeunesse à Caen et fait ses études soit à Chartres soit à Paris. Vers la fin de sa vie, il est chanoine à Bayeux. Son activité littéraire se divise en deux période qui correspondent à deux genres littéraires distincts: l'hagiographie et l'historiographie.

Oeuvre hagiographique (avant 1155)

  • une série de vies de saints : Saint Nicolas, Sainte Marguerite et la Conception de Notre Dame, composées en octosyllabes.


Oeuvre historiographique (après 1155)

  • Le Roman de Brut ou Brut d'Angleterre

Long poème en vers octosyllabiques de langue vernaculaire, le Roman de Brut retrace l'histoire des rois bretons à partir d'une putative origine troyenne, en passant par la fondation de l'Angleterre par Brutus, jusqu'à la fin du règne du roi Arthur, avec les invasions saxonnes de la fin du VIIe siècle. Le Roman de Brut, dont s'inspirera entre autres Chrétien de Troyes, est lui-même basé sur l'Historia regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth. Geoffroy y raconte l'histoire légendaire du Roi Arthur. Wace va y introduire des éléments franco-normands et mettre en valeur le rôle de la Table Ronde et relie les chevaliers chrétiens à certaines traditions celtiques, association d'où naîtront les Chevaliers de la Table Ronde.

L'oeuvre, dont la rédaction est achevée en 1155 à la cour d'Angleterre, est dédiée à Aliénor d'Aquitaine.

  • Le Roman de Rou, une épopée sur les ducs de Normandie.

Biographie

Wace raconte ainsi sa vie dans le Roman de Rou (III, 5299-5318) :

Se l'on demande qui ço dist,
qui ceste estoire en romanz fist,
jo di e dirai que jo sui
Wace de l'isle de Gersui[1],
qui est en mer vers occident,
al fieu de Normendie apent.
En l'isle de Gersui fui nez,
a Chaem fui petiz portez,
illoques fui a letres mis,
pois fui longues en France apris ;
quant jo de France repairai
a Chaem longues conversai,
de romanz faire m'entremis,
mult en escris et mult en fis.
Par Deu aïe e par le rei
- altre fors Deu servir ne dei -
m'en fu donee, Deus li rende,
a Baieues une provende.
rei Henri segont vos di,
nevo Henri, pere Henri.

Œuvres

  • Le Roman de Rou et des ducs de Normandie, Rouen, éd. Édouard Frère, 1827. Tome I, Tome II
  • Le roman de Brut, Rouen, éd. Édouard Frère, 1836.

Notes

  1. Je dis et dirai que je suis / Wace de l'île de Jersey.

Bibliographie

  • Wace, Roman de Brut, édité par I. Arnold, 2 vols., Paris, 1938-1940.
  • Judith Weiss, Wace's Roman de Brut. A History of the British. Text and Translation, Exeter, 2006.
  • I. Arnold, & M. Pelan, La Partie arthurienne du Roman de Brut, Paris, 1962.
  • Wace, Roman de Rou, édité par J. Holden, 3 vols. Paris, 1970-1973.
  • Frédéric Pluquet, Notice sur la vie et les écrits de Robert Wace, poète normand du XIIe siècle, Rouen, 1824.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site