L'art paléochrétien

L'art paléochrétien, ou art et architecture primitives chrétiennes est un art produit par les chrétiens ou sous un patronage chrétien entre l'an 200 et l'an 500. Avant l'an 200, il ne reste pas de productions artistiques qui puissent être qualifiées de chrétiennes avec certitude. Après l'an 500, l'art paléochrétien ouvre la voie à l'art byzantin, et à l'art roman.

Avant 200, l'absence de réalisations artistiques ou architecturales durables reflète la position sociale défavorisée et persécutée des premiers chrétiens, ce qui limitait le mécénat. D'autre part, l'Ancien Testament, allant à l'encontre de la production de tombes peintes, peut aussi expliquer cette absence. Enfin, il est possible que les premiers chrétiens aient utilisé des thèmes païens pour exprimer des thèmes chrétiens. Si tel était bien le cas, cet art chrétien n'est pas identifiable comme tel immédiatement.

Les premiers chrétiens ont utilisé les mêmes formes artistiques que celles de la culture romaine païenne dans laquelle ils évoluaient : fresques, mosaïques, sculptures, et manuscrits enluminés. Dans leurs réalisations, les premiers chrétiens n'ont pas seulement utilisé les formes artistiques romaines de l'Antiquité, mais aussi le style romain classique tardif, présent dans les premières fresques chrétiennes, comme celles des catacombessynagogue de Doura Europos montrent que l'art juif a également eu un rôle important comme source de ce premier art chrétien. de Rome. Les fresques narratives vétéro-testamentaires de la

Les premiers chrétiens ont réutilisé des thèmes iconographiques romains en leur donnant des significations nouvelles. Parmi ces thèmes classiques, on peut citer les paons, la vigne et le raisin, et le berger. Mais les premiers chrétiens ont également développé leur propre iconographie, par exemple la représentation de symboles comme le poisson (ichtus)ou l'ancre, qui n'ont pas été empruntés à l'iconographie païenne. Dans tous les cas, l'iconographie étant nouvelle ou empruntée aux romains, elle n'en demeure pas moins symbolique, pour échapper aux persécutions. Ainsi, la figure païenne du berger faisant, chez les Romains allusion à des figures comme celles de Pâris, fait alors référence au "Bon Pasteur" guidant ses brebis, qui n'est qu'autre q'une représentation du Christ guidant l'Humanité et veillant sur elle.

L'histoire de l'art paléochrétien comprend deux phases distinctes, séparées par l'édit de Milan en 313, qui autorise la liberté de culte dans l'Empire. Ainsi, avant 313, l'art est essentiellement symbolique et caché; après 313, il se manifeste plus explicitement et plus librement pour finalement devenir un art lié à l'État avec Théodose Ier qui fera du catholicisme la religion d'État.

Art chrétien avant 313

  • Art funéraire
    • Catacombes (fresques)
    • Sarcophages
  • Statuettes de Jonas de la Baleine
  • Domus ecclesiae de Doura Europos

Art chrétien après 313

  • Basiliques constantiniennes
    • Basilique Saint-Jean du Latran (Rome)
    • Basilique Sainte-Marie-Majeure (Rome)
    • Basilique Saint-Pierre (Rome)
    • Saint-Sépulcre (Jérusalem)
    • Basilique de la Nativité (Bethléem)
  • Églises au plan central
    • Église Sainte-Constance (Rome)
  • Enluminure paléo-chrétienne
    • Genèse de Vienne
    • Évangiles de Rossano
    • Genèse de Cotton
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site