Flute à bec



Eglise de Cerisy-la-forêt 
(Normandie)

        Pendant longtemps, on a utilisé pour réaliser des flûtes ou pipeaux des matières préablablement creuses : sureau, roseau, os, corne, ... Ce n'est probablement qu'à partir du XIVe siècle que l'on a pu tourner et surtout percer régulièrement  des pièces en bois de façon cylindrique. On peut considèrer qu'à partir de ce moment, on dispose d'une véritable flûte à bec.
     Un travail beaucoup plus soigné sur le sifflet et un plus grand nombre de trous (sept ou huit, plus un pour le pouce) lui permettent de plus larges possibilités de tessiture et d'expression. Nous ne connaissons que trois exemplaires originaux: un découvert à Göttingen en 1987; une autre à Dordrecht (Pays-bas) dans les années 1980; une plus récemment à Esslingen.

Article sur le site de Nicholas S. Lander
Flûte de Dordrecht   
(GemeenteMuseum-LaHaye)
Dans la scuplture romane, des instruments à vent apparaissent parfoi; on peut aujourd'hui affirmer que ce ne sont pas, dans la plupart des cas, des flûtes mais  des  muses.
 
Dans l'art gothique, les particularités de la flûte apparaissent plus nettement.


 
      A partir du XV° siècle, les règles de définition de la flûte à bec se normalisent et, sans doute du fait de progrès dans la technique de tournage du bois, des modèles de grande taille peuvent être fabriqués. A la Renaissance, nous trouvons une famille bien organisée, habituée à  jouer en Consort.

Miniature du  
Roman de la Rose 
XV° siècle


     Les instruments que je possède sont donc des copies d'instruments de la Renaissance. Ils se caractérisent par une perce cylindrique qui limite la tessiture à une octave et une quinte.





 
De la plus petite à la plus grande : 

Exilant ou Exilande ou Garklein ou Sifflet  17 cm
Flûte à bec sopranino 24 cm
Flûte à bec soprano 32 cm
Flûte à bec alto 49 cm
Flûte à bec ténor 64 cm
Flûte à bec basse 91 cm
A la Renaissance,des flûtes à bec Contrebasse ont été fabriquées, certaines pouvant atteindre 2,50 m.



 
             Sur les plus grands modèles, les écartements entre les trous deviennent trop larges. Des clés, sortes de rallonges au doigt, ont donc été installées pour boucher les trous les plus éloignés. Leur forme indique que l'on pouvait jouer aussi bien avec la main gauche qu'avec la main droite .
Ces clés sont le plus souvent protégées par une fontanelle.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×