L'art pictoral durant le Haut Moyen Age (du V°au X°siècle)

Au Ve siècle les Francs , qui sont à l'origine de la dynastie mérovingienne (486-751), étendent leur territoire. Les Wisigoths s'installent en Aquitaine, les Burgondes dans la vallée du Rhone et les Ostrogoths en Italie.

Clovis se convertit au christianisme vers 500.
Tandis que les monastères irlandais portaient à leur plus haut niveau la peinture des livres sacrés, l’Italie du Nord, dans la tradition des scribes romains, pratiquait au 6e siècle l’ornementation des lettrines.

La fondation du monastère de Bobbio en 612, peuplé de moines irlandais, allait permettre la rencontre fructueuse de ces deux courants artistiques et l’épanouissement d’un style continental. Il s’agit de livres enluminés à l’aide de couleurs chaudes et qui offrent maints caractères communs.

Ce sont tout d’abord des pages de frontispice: celles-ci, dites «pages en tapis» en raison de la richesse et de l’organisation de l’ornementation, comportent un cadre rectangulaire ou de type architectural à l’intérieur duquel est souvent inscrite une grande croix, accostée d’oiseaux ou de fauves; les bandeaux délimités par les encadrements ou les branches de la croix sont décorés de frises d’animaux fantastiques, aussi bien que d’élégants motifs géométriques ou végétaux.

Un autre aspect de ces manuscrits, est l’enluminure des lettrines marquant le début des chapitres ou des paragraphes qui, parfois, peut occuper la page entière.
Sans jamais atteindre la perfection et le raffinement de leurs homologues insulaires, les manuscrits peints issus des monastères mérovingiens du nord de la France témoignent néanmoins d’un art accompli.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×