Le gant au Moyen âge

La période médiévale marque un tournant dans l'utilisation du gant. De simple objet de protection, il accède au rang de symbole, dans une société féodale qui en fait grand usage.
Devenu une pratique courante dans toute la Gaule depuis la fin de l'Antiquité, le port du gant est d'abord réservé à des occupations bien précises : le travail, le combat ou la parade.
Dès la fin du Vllle siècle, Charlemagne donne un droit de chasse illimité à l'une des abbayes de l'Empire, ainsi que l'autorisation pour les moines de fabriquer des gants avec les peaux des animaux tués.

Le IXème siècle atteste un début d'enrichissement du gant. C'est ainsi que le gant fauconnier est mis en valeur par des pierreries ou des broderies d'argent, ou que le gant féminin est de plus en plus souvent réalisé en peau fine et souple ou en tissu, Cependant, il faudra attendre le XVIème siècle pour assister à la consécration du gant comme accessoire naturel de la parure féminine.

Le metier de gantier fait son apparition officielle au XIIème siècle, lorsque Louis IX demande à Étienne Boileau (ou Boillesve), Prévôt de Paris, une révision et une codification des règlements appliqués aux corporations. Ce travail donnera lieu à un Livre des métiers, qui cite la profession de gantier.

À partir de 1420, une véritable corporation s'implante à Paris, Tours, Grasse, Rouen et Grenoble.

La mode de parfumer le gant date du XlIème siècle et révolutionne la profession de gantier. Cette tendance se généralise au point que, dès 1190, à Paris, parfumeurs et gantiers s'unissent souvent en un seul et même métier. Ce n'est pourtant qu'au XVème siècle que les statuts de la corporation des gantiers-parfumeurs qualifient les maîtres-gantiers de gantiers-parfumeurs. Des armoiries datant de 1426 témoignent d'ailleurs de cette fusion.

«Que ceux qui se mêlent de ganterie feront leurs gants bons et valables ; ne mettront pas à un gant de chevreau autre peau que du chevreau, les gants de mouton pareillement, en bon cuir, sous peine de cinq sols d'amende.» Telle est, au XVème siècle, la profession de foi des gantiers qui, comme tous les métiers, se doivent de choisir un saint patron.

Non pas un mais plusieurs saints patrons sont attachés au métier de gantier-parfumeur.
En effet, dès 1426, à Paris, sainte Anne, choisie par les gantiers, est mentionnée dans des lettres patentes. Plus tard, sainte Madeleine, patronne des métiers qui adoucissent et assouplissent le cuir - la mégisserie notamment - est également adoptée.

On retrouve aussi saint Gond ou saint Gan, saint Barthélemy, saints Crépin et Crépinien, saint Martin, saint Jean-Baptiste (particulièrement fêté à Niort) et saint Nicolas.
Une telle profusion de protecteurs tient en réalité à la multitude des métiers intervenant dans le travail de la peau.

Le gant acquiert ses lettres de noblesse tout au long du Moyen-Âge. Il devient une composante rituelle du sacre des rois de France à Reims et le symbole de leur autorité, qu'ils tiennent de l'onction divine.
Dans ce cas précis, sa présentation reste sobre, car il doit être brûlé par la suite. Mais le gant est également synonyme de décision royale. Lorsque le roi accorde à une ville le droit de marché ou lui octroie le privilège de battre monnaie, la règle veut qu'il envoie un gant.

Progressivement, au XlVème siècle, la signification du gant s'enrichit et se diversifie. Marque de déférence et d'étiquette, de gratification et de supplique, le gant est tout naturellement employé comme présent diplomatique.

À la fin du XVème siècle, son port est définitivement banalisé et cet accessoire s'intègre désormais à la tenue vestimentaire.

Expressions:

JETER LE GANT

Au Moyen Age, le gant avait une forte valeur symbolique. Il représentait le seigneur lui-même et son pouvoir. Le vassal remettait en signe d'hommage son gant droit à son suzerain. Un chevalier qui en défiait un autre au combat lui jetait son gant. Le relever signifiait que l'on acceptait de se battre. Aujourd'hui, l'expression signifie lancer, accepter un défi.

Commentaires (1)

1. Criminssi 06/12/2009

Bonjour, je voulais savoir quels étaient les peaux d'animaux qu'ont utilise pour fabriquer des gants.
Vous pouvez me dire s'il vous plait ???????????????????
J'en ai vraiment besoin, c'est pour mon nouveau travail, je viens de me faire embaucher, alors j'ai vraiment besoin de votre aide !! Merci beaucoup !!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site