Colin maillard

Selon F. Müllers dans Les jeux au Moyen Âge, le nom de ce jeu vient d'une anecdote impliquant le chevalier Colin. Celui-ci se serait introduit avec quelques hommes dans une forteresse par une brèche dans la muraille. Un pan de la muraille se détache et provoque un énorme nuage de poussière et fait perdre son épée au chevalier, qui se met à la chercher à tâtons. En lieu et place d'épée, il trouve un maillard (outils qui sert aux sapeurs de muraille). Il frappe à l'aveuglette, et permet à ses hommes de s'extraire des gravas.
Rapide rappel des règles au cas où quelqu'un ne les connaîtrai pas encore. On bande les yeux d'un des joueurs et les autres le frôle et le taquine, jusqu'à ce qu'il arrive à en attraper un qu'il essaye d'identifier. S'il échoue, il doit à nouveau attraper un joueur, sil y parvient, ils échangent leur place.
A mon avis un peu démodé pour les adultes, c'est un jeu qui a le mérite d'occuper les enfants.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×