Le billard (de terre)

Un peu d’étymologie

Dans son "dictionnaire historique de la langue française " (Le Robert), Alain Rey précise que "billard " procède de "bille ", lequel, selon l’hypothèse couramment admise, est issu en 1164 du francique "bikkil " (dé), de l’allemand "bickel " (dé, osselet) et du néerlandais "bikkel " (osselet). Quant à "billard ", il serait apparu vers la fin du 14ème siècle. Le mot désignait proprement un bâton recourbé pour jouer aux jeux de billes ou de boules. Il fut remplacer plus tard par un bâton droit. Dès le milieu du 16ème siècle, " billard " a désigné le jeu en lui-même, puis la table du jeu et enfin, au 18ème siècle, le local dans lequel la table était installée. Le bâton quant à lui est devenu la "queue ".

Au début du 20ème siècle, le terme a été repris avec des valeurs métaphoriques pour "terrain plat, route facile à parcourir ", d’où la locution familière "c’est du billard ".

 

L’origine du billard

Rechercher l’origine du billard revient à s’aventurer dans un domaine obscur où différentes théories essaient de s’imposer. Il n’existe pas ou peu d’informations précises sur l’évolution de ce sport et toutes les recherches entreprises dans la littérature pour déterminer les origines du billard et toutes les hypothèses avancées reposent sur des déductions faites à partir des événements et des petites histoires de l’Histoire.

Selon Philippe Malsert ("le guide Marabout du billard "), il est fort probable que la naissance du billard remonte, au plus tard, au début du 12ème siècle. A l’époque, le jeu était pratiqué sur une surface de terre avec des bâtons à bout recourbé et des boules en bois. Impossible de lui attribuer un pays d’origine. Le billard peut en effet avoir pour précurseur le palle-mail français, la vilorta espagnole ou encore le ball-yards anglais. Peut-être, à l’instar du tir à l’arc, le billard a-t-il été inventé dans différents endroits indépendamment. Les deux anecdotes qui suivent tendent peut-être à prouver cette hypothèse. Dans tous les cas, elles contribuent à entretenir la séculaire rivalité entre la France et l’Angleterre.

L’école française

Selon Philippe Malsert, le billard de terre vécut jusque sous Louis XI, pratiqué par la noblesse, la bourgeoisie et le peuple. On prête au roi Louis XI, fervent amateur de billard, la phrase suivante : " Aïe ! Mes reins vont-ils m’obliger à renoncer à jouer aux boules ? Ça jamais, plutôt me faire installer un terrain sur une table. " La Première table de billard fut alors fabriquée par son menuisier, avec un fond en pierre recouvert de drap d’Elbeuf et des bandes cuir. Le billard tel que nous le connaissons aujourd’hui serait donc français et daterait de la fin du 15ème siècle. A noter que du jeu primitif pratiqué sur l’herbe demeure la couleur verte du drap recouvrant la table. Le billard a connu une véritable vogue sous le règne de Louis XIV à Versailles, le roi lui réserve la salle magnifique connue depuis sous le nom du salon de Diane.

En 1823, un prisonnier politique en disgrâce, Mingaud, permis un développement fulgurant des performances avec l’invention d’une rondelle de cuir collée à l’extrémité de la queue. Cette rondelle (le "procédé ") qu’on enduit de craie permet de donner à la bille des effets antérieurement inconcevable.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×