Les dés

D'après Pausanias (IIe s. ap. J.-C.), c'est à un Grec du nom de Palamède que l'on doit l'invention du dé.
Utilisé comme jeu de hasard (le latin adopte d'ailleurs le même mot alea pour désigner à la fois l'objet « dé » et la notion de « hasard »), le jeu de dés pouvait devenir jeu d'argent et susciter la tricherie. Ainsi, en témoigne l’existence de dés pipés munis d’une cavité à l’intérieur de laquelle on coulait du bronze afin de les lester davantage du côté de la valeur la plus élevée. Chez les Romains, l'engouement pour ces jeux de dés était tel que les législateurs ont voulu en limiter la pratique afin de réduire la dilapidation des fortunes. Juvénal nous rapporte ainsi  l'importance des sommes mises en jeux (IIe s. ap. J.-C., I, 88-92): « Ce n'est pas une bourse qu'on livre au hasard de la table de jeu. On y apporte, on y risque son coffre-fort ».
L'usage de dés ou d’osselets dans les pratiques religieuses comme celle de l’astragalomancie (art d’interpréter les manifestations divines par les dés) est bien attesté dans les sanctuaires et servait notamment lors des consultations divinatoires à interpréter les oracles.
Les règles des jeux de dés étaient nombreuses et établies au début de la partie. L'objectif était sans doute d'obtenir le total le plus ou le moins élevé de points, ou bien encore de réussir certaines figures.

Vous pouvez jouer à la raffle, de préférence avec des paris pour rendre la vie de camps médiéval plus réaliste (attention les jeux d'argents sont réglementés en France, pariez donc plutôt des morceaux de saucisses ou des verres d'hypocras).
Sachez aussi que Louis IX a voulu contrôler le métier de fabricant de dés, décier, mais nous nous eloignons de la période traitée.
Le principe de la raffle est simple, il tient uniquement à la chance. Les joueurs lancent tous les dés chacun leur tour, celui qui obtient le total ou la tierce la plus élevé l'emporte.
On aime ou on n'aime pas, mais ça donne une touche de réalisme quand on y joue sur une table en bois à la lueur des chandelles avec des dés en os.

Les dés que les déciers ont fait

M'ont dépouillé de mes habits

Les dés m'occient

Les dés me guettent et m'épient

Cela m'accable. Rutebeuf (XIIIe siècle)

Cet attrait des "geux de dez" a brisée la vie, la carrière ou délesté la fortune d'hommes illustres ou nobles. Il apparait que du soudard en campagne, jusqu'au plus grand seigneur, le jeu de dés a exercé au Moyen-Age une influence profonde. C'est un des jeux les plus anciens du monde, sûrement de racine orientale. Le dé médiéval (alea, decius, dez) est un peu différent du nôtre. Il ne comporte pas de chanfrein aux angles, donc il ne roule pas bien. En outre il est très petit (1 cm maximum) du fait de la matière utilisée (os, corne, bois, argile pour le gueux. Ivoire, argent, pierre, pâte de verre pour les riches). Le marquage des faces est identique au nôtre ( 2 faces opposées =7). Les dés étant difficile à fabriquer, chaque joueur possédait ses propres exemplaires. Le jeu se prête à nombre de tromperies du fait de la petitesse des pièces :

               " dez longuez" pour qu'ils ne soient plus cubiques.

               " dez plombez" avec ajout de matière.

               " dez vuidez" légèrement creusés... 

                      La passion du jeu est tellement forte qu'elle se termine souvent par des altercations.L'Eglise lance l'anathème contre les joueurs de dés (à la fin du Moyen-Age, le dé est un instrument maléfique !) St Louit interdit même les écoles de dés. Rien n'y fit.

Quelques jeux :

  • On utilise un "berlenz" (table à rebords) et un "girestum" (gobelet à dés)
  • La raffle ou poulain : 3 dés. On ramasse tout en accumulant le plus de points possible ou en sortant une tierce.
  • La griesche : on en connaît très peu les règles.
  • Le hazart : 3 dés, 1 joueur contre 2 autres.
  • Le ludus regularis : jeu de clercs permettant 56 combinaisons pour s'élever dans la hiérarchie des 56 vertus. 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/03/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site