Du franc au louis d'or (1360-1640)

Du franc au louis d'or (1360-1640)


 

Bien que sa création en 1360 ait marqué une période de redressement économique et politique de la France, le franc est par la suite très peu émis sous l'Ancien Régime. Mais il demeure, dans les esprits, le langage et le vocabulaire monétaire, ce qui permet à la Convention d'en faire aisément l'unité monétaire de la République.

 

Disparition du franc d'or


Le franc disparaît sous Charles VI (1380-1422), remplacé par l'écu d'or à la couronne. La reprise de la guerre de Cent Ans s'accompagne de désordres monétaires qui s'aggravent après la défaire d'Azincourt en 1415. Quatre autorités frappent alors concurremment la monnaie : le roi de France, le roi d'Angleterre, notamment à Caen, le duc de Bourgogne, et le Dauphin réfugié à Bourges.
La reconquête du royaume menée par Jeanne d'Arc permet à Charles VII (1422-1461) de restaurer son autorité politique et monétaire. À l'occasion d'une réévaluation, le roi frappe en 1423 un nouveau "franc à cheval" avec la volonté d'un retour à la bonne monnaie. Mais celui-ci cède une fois encore la place à l'écu d'or et disparaît pour 150 ans.

 

Le franc d'argent et ses divisions


Il faut attendre 1575 pour qu'Henri III (1574-1589) crée un franc d'argent, appelé "franc blanc", avec, comme Charles V (1364-1380), l'ambition de faire correspondre monnaie de compte et monnaie réelle. Mais une déclaration royale en interdit la frappe dès 1586 : cette belle pièce, lourde de 14 grammes, est trop souvent rognée ! L'écu d'or au soleil, valant trois livres, devient alors la principale unité monétaire du royaume. Ne subsistent du franc que ses divisions : les demis et quarts de franc, frappés très irrégulièrement mais peu utilisés sous Henri IV (1589-1610). Après la profonde réforme monétaire engagée à la fin du règne de Louis XIII (1610-1643) qui crée le louis d'or, les derniers demis et quarts de franc sont frappés en 1641. Ils disparaissent au profit des séries fondées sur l'écu d'argent et il n'est plus émis de pièces libellées en "franc" jusqu'en 1793.

  Le système louis-écu-liard
 

La monnaie du Grand Siècle et des Lumières repose sur le système louis-écu-liard. Diverses monnaies françaises et étrangères circulent en France lorsque Louis XIII décide de réformer le système monétaire en 1640. Grâce à l'afflux de l'or espagnol (le pistol) et au décri des espèces anciennes, le roi peut frapper une belle pièce d'or à laquelle il donne son prénom : le louis d'or. Le louis d'argent qui en découle est appelé "écu". À partir de 1656, ce système homogène est complété par la monnaie de cuivre appelée "liard" (3 deniers tournois), les doubles deniers et deniers de cuivre n'étant plus frappés. Ce système perdure globalement jusqu'à la Révolution.


Source BNF   

Commentaires (1)

1. sylvain 17/04/2012

le sujet est tres complet et passionnant merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×