Revue de presse

Un masque d'enfant du moyen âge découvert lors de fouilles à Gand

L'analyse des objets découverts lors de fouilles archéologiques sous le marché aux grains de Gand, a permis de découvrir un masque d'enfant en cuir datant du 12e siècle. C'est la première fois qu'un tel objet est découvert en Belgique.

Il s'agit d'un morceau de cuir dans lequel des fentes sont découpées pour les yeux et le nez, avec deux petits trous sur le côté pour attacher le masque au visage avec une cordelette.

Des masques comparables avaient déjà été trouvés auparavant aux Pays-Bas, datant pour la plupart du 14e et 15e siècle. En Belgique, il s'agit d'une première, selon les archéologues gantois. Ce masque date de la deuxième moitié du 12e siècle.

On suppose que de tels masques étaient utilisés lors de fêtes au cours desquelles les enfants se déguisaient et participaient à des jeux de rôle, d'après des sources de la fin du Moyen-Age.

Le masque est en bon état de conservation grâce au sol humide du marché aux grains et est à présent conservé dans de l'eau.

(Belga)


L'histoire du jouet à Moirans-en-Montagne

Des objets en bois tourné aux jouets en plastique moulé.

L’industrie de la tournerie dans le Jura est liée à un lieu de pèlerinage : celui de l’abbaye de Saint-Claude. Au XIIIème siècle, des foules considérables venaient vénérer les fondateurs et les disciples de l’abbaye (Saint-Romain, Saint-Lupicin, Saint-Oyend et Saint-Claude). Si les premiers objets de piété furent tournés par les moines eux-mêmes, les paysans de la région vont se lancer dès le XIVème siècle dans une double activité d’appoint en reprenant ce savoir-faire de tourneur, pour une production d’objets profanes. Les chapelets, perles et patenôtres sont remplacés par les sifflets, toupies et crécelles, jouets bois à bon marché.

La ville de Moirans a changé plusieurs fois de nom et de surnom, parallèlement à son évolution dans la fabrication du jouet.

" Bibiville " (1860-1870).

Jusqu’au XVIème siècle, Moirans-en-Montagne se présente comme une région industrieuse en raison de ses draperies. C’est au XVIIIème et au XIXème siècle que la région de Moirans va reprendre la tradition san-claudienne avec la production d’une grande variété d’objets tournés, tradition facilitée par la richesse du bois des forêts environnantes. Ce sont des articles d’utilité courante comme des manches d’outils, des robinets, des portemanteaux, et surtout des jouets : quilles et toupies, jeux de croquet et de bilboquet, jeux de dames et jeux d’échecs, trompettes et sifflets.

Malgré la variété des objets tournés, chaque commune s’affirme par un produit particulier. La spécialisation dans un article et le développement de quelques gestes techniques permettent aux paysans tourneurs de faciliter la transmission de leur savoir-faire aux générations suivantes. " De père en fils, on tourne le même article, on connaît toutes les ficelles du métier ".

A partir de 1850, Moirans se spécialise dans la fabrication du bibi, petit sifflet cylindrique en bois tourné que l’on peut placer à l’extrémité de ballons gonflables. Par la suite, il génère la fabrication de nombreuses flûtes, flûtiaux, appeaux, trompettes et sifflets en bois tourné. Dès 1865, Moirans est le fournisseur mondial du bibi et porte alors le surnom régional de " Bibiville ". Moirans s’impose comme la capitale de la tournerie dans le Haut-Jura.

http://www.musee-du-jouet.fr/jouetmag/histoire.asp

Des jouets du Moyen-Age découverts lors de fouilles à Damme

De nombreux jouets datant du Moyen-Age et une partie du vieux chenal "Zwingeul" ont été découverts lors de fouilles archéologiques dans le centre de Damme (Flandre occidentale), a indiqué l'échevin de la Culture Joachim Coens lors du conseil communal de jeudi soir.

Les fouilles archéologiques ont lieu dans le cadre du réaménagement de la Jacob van Maerlantstraat. Parmi les jouets découverts figurent entre autres un chevalier à cheval armé et habillé d'une cotte de maille et d'un casque avec visière, le fragment d'un chevalier et une petite assiette en étain.

Un sondage du sol a permis également de mettre au jour des vestiges du Zwingeul: deux petits poteaux de bois et plusieurs planches horizontales, notamment.

(Belga)


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×