Loup-garou

mythe du loup-garou est l'une des plus anciennes légendes de l'histoire. La transformation de l'homme en loup est omniprésente dans l'imaginaire de l'homme médiéval. Cependant, la foi chrétienne du Moyen-Age porte sur cette transformation un regard moins bienveillant que celui des auteurs antiques. Le loup-garou devient une incarnation du Mal et ceux touchés par ce mal se chargent des pires caractères de l'animalité : agilité, ruse, cruauté. Sa transformation dure de trois à sept ans, et l'on ne peut délivrer le maudit qu'en le blessant avec une clef « jusqu'à effusion de sang ».


Le terme "loup-garou" fut employé pour la première fois au XIIIe siècle par l'écrivain Guillaume de Palerme et signifie "loup-homme". En latin, le mot "vir" signifie "homme", il a donné "wer" en germanique qui devint warou puis garou. Ce mythe est très répandu en Normandie. La présence scandinave y est peut-être pour quelque chose puisque les plus anciennes sagas du Nord ainsi que le livre de l'Edda, poème en vieux norrois, parlent souvent d'hommes transformés en loups et en chiens.


À Bayeux, on dit avoir aperçu le « Rongeur d'os », fantôme semblable à un grand chien rôdant pendant les nuits d'hiver dans les rues de la ville. Pour certains, c'est un homme « changé en loup par la puissance de quelque sorcier ». Comme pour le loup-garou, l'unique moyen de lui faire reprendre sa forme humaine est de le blesser pour qu'il répande du sang. D'anciennes lois normandes réclamaient que les coupables de certains crimes soient « loups », « warqus esto », c'est-à-dire tués comme un loup.

 

 

 

Loup armé.

Pontifical à l'usage de Beauvais, adapté à l'usage de Lisieux, deuxième quart du XIIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les origines du mythe du loup-garou

Beaucoup de récits liés au loup-garou prennent leurs racines dans la réalité. La difficulté est surtout de faire la part entre les faits réels et les affabulations.
Histoire et légende se mêlent étroitement.

Le mythe du loup-garou est fort ancien et commun à de nombreux peuples. Déjà au Ve siècle avant notre ère, Hérodote relate que les Grecs qui s'établirent sur les bords de la mer Noire considéraient les habitants de ces contrées comme des magiciens capables de se métamorphoser en loups.

Les Romains attribuaient, eux aussi, ces métamorphoses à la magie.

A partir du XVe siècle, le mythe se transforma en superstition religieuse. On fit état de philtres et d'onguents magiques ainsi que de pactes avec le Diable.

La rigueur des hivers à la fin du Moyen Âge et au début de l'époque moderne , la crainte du loup, encore très présent dans les forêts d'Europe au XVe et au XVIe siècle, peuvent expliquer l' »épidémie » de loups-garous qui se produit à cette époque.

Mais, la conviction qu'un homme peut se métamorphoser en un animal prédateur n'est pas propre au monde occidental.
L'homme-tigre, l'homme-léopard ou l'homme-crocodile jouent un rôle analogue dans les légendes indiennes ou africaines.

Dans la mythologie scandinave, des êtres humains, pour chasser, prenaient l'aspect d'un ours. L'origine du mythe vient d'ailleurs peut-être de la mythologie nordique, avec ses dieux, qui se métamorphosent en ours ou en loup.

 

« La terreur du paysan et du chrétien »

L'un des plus célèbres traités de sorcellerie du Moyen-Age, Les Admirables Secrets d'Albert le Petit et le Grand, écrit par un moine dominicain du XIIIe siècle, propose une étonnante recette pour gagner en agilité et en souplesse : « Vous prendrez un morceau de cuir de peau d'un jeune loup, dont vous ferez deux jarretières sur lesquelles vous écrirez une formule latine avec votre propre sang. Et vous serez étonné de la vitesse avec laquelle vous cheminerez, étant muni de ces jarretières à vos jambes ».

QUELQUES REPERES HISTORIQUES

En 1020, première utilisation du mot "werewolf" (loup-garou) en anglais.

En 1101, décès du Prince Vseslav de Polock, soi-disant un loup-garou ukrainien.

En 1182 ou en 1183, Giraldus affirme avoir découvert un couple de loups-garous en Ireland.

En 1407, les loups-garous sont mentionnés durant un procès de sorcières à Bâle.

 

LES CROYANCES SUR LE LOUP

Provenant d'Italie, de France, de Grèce ou de Roumanie, voici quelques légendes concernant le loup :

- Ne supportant pas la clarté produite par de la lune, le loup hurle.

- Son crâne, posé à côté de la porte d'entrée d'un habitat, repousse les autres loups ainsi que les voleurs.

- Ses dents protègent des sortilèges.

- La Mafia, à l'époque où les loups pullulaient, déposait, en signe d'avertissement, un loup mort devant la porte de la maison d'une personne à intimider.

- Un cheval mordu par un loup devient très rapide.

- En Italie du Sud, on dit qu'une fille née durant la nuit de Noël sera une sorcière tandis qu'un garçon deviendra soit un magicien soit un loup-garou. Naître le même jour que le Seigneur mérite bien une punition !

COMMENT DEVENIR UN LOUP-GAROU ?

- en recevant un sortilège

- en se recouvrant d'une peau de loup

- en se baignant dans certains lacs ou courants

- en mangeant de la chair humaine (en Grèce)

- en naissant en tant que 7ème fils d'une famille pauvre (au Portugal)

Même si le loup-garou adore la chair humaine et est un excellent chasseur, il craint la lumière et la croix (la croix est le symbole des rayons solaires dans certaines cultures ancestrales).

COMMENT S'EN DEFENDRE ?

- En jetant des clés derrière ses pas, on peut le stopper

- Lui jeter de l'eau dessus peut le faire redevenir humain(je décline toute responsabilité en cas d'échec)

- Un truc plus sûr est de l'asperger de trois gouttes de sang à des endroits spécifiques sur le corps

- Ou plus simplement, vous pouvez en venir à bout par (liste non exhaustive) : des armes à feu, des objets tranchants, des pièges, des poisons, etc...

Mais, attention, le loup-garou est spécialement robuste et malin. C'est pour cette raison que je ne recommande pas l'utilisation de pièges et de poisons...

Quand un loup-garou décède, il devient soit un lubin, soit un vampire.

 

La lycanthropie

Un homme ne peut en aucun cas se transformer en loup, pas plus qu'en tout autre animal. Par contre, certains malades se croient capables d'une telle métamorphose.
Le terme lycanthropie désigne en psychanalyse une affection dans laquelle le patient s'imagine être un loup.
Ce n'est qu'une hallucination car le malade ne présente bien sûr aucune métamorphose. Mais cette maladie explique les aveux dans certains procès.

La croyance dans la lycanthropie peut également tirer son origine d'une maladie génétique qui se manifeste par une pilosité faciale excessive.
Un cas classique de cette affection est celui de Petrus Gonsalvus, dont l'apparence hirsute lui valut le surnom d' »Homme-loup de Bavière ».
Sa fille hérita de la maladie et un portrait la montrant avec un visage couvert de poils fut offert au roi de Bohême.
Il est à préciser que le père comme la fille se comportaient tout à fait normalement.

Les psychoses de lycanthropie peuvent aussi être dues à l'absorption de certaines drogues. Ainsi, un soldat américain se prit pour un loup-garou après avoir absorbé du LSD et de la strychnine alors qu'il se trouvait dans une forêt en Allemagne.
Certaines affaires de loups-garous sont liées à l'absorption de végétaux aux propriétés psychotropes.

Enfin, on connaît aujourd'hui une maladie dite « paranoïa zooanthropique » où des hommes se prenant pour des animaux, cherchent à boire du sang ou à manger de la chair crue.


 

Commentaires (1)

1. Garrus-Lang 03/03/2011

Je tiens à rectifier un détail: le sujet de ma thèse de doctorat a concerné le roman du XIIIème siècle Guillaume de Palerme et sa réécriture. Or son auteur est anonyme et Guillaume de Palerme n'est pas un écrivain mais un titre!
N'hésitez pas à me contacter sur ce roman ou un sujet sur les normands de Sicile. Chevaleureusement
Annie-France Garrus-Lang, professeur à Lyon

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×