Présentation

Le loup, animal mythique

L'origine du loup remonte au paléolithique. A cette époque ses relations avec l'homme sont pacifiques, ce dernier étant un prédateur-chasseur au même titre que le loup. C'est d'ailleurs le loup qui enseigne à l'homme les techniques de la chasse. Dès le néolithique, l'homme admiratif et reconnaissant envers cet animal commence à décorer de sa silhouette les parois des cavernes.

Dans la mythologie gréco-romaine, le loup devient symbole de sexualité et de fécondité. Les amours illégitimes de Zeus et de Léto, la mortelle, donnent naissance à Apollon et Artémis. Mais pour éviter toute indiscrétion par rapport à Héra, son épouse, le dieu Zeus transformera sa maîtresse Léto en louve.

Le mythe était né. La lupa, en latin, sera tour à tour la louve ou la courtisane (d'où l'origine du nom lupanar...). Vénérée en tant que déesse de la fécondité puisque qu'elle sauva des eaux les fondateurs de Rome, Romulus et Remus et devint leur nourrice, elle sera également sacrifiée en tant que Rhéa, leur génitrice, coupable du pêché de la chair. Pourtant, qu'elle soit mère ou catin, la lupa sera célébrée chaque 15 février par une fête en l'honneur de la fécondité et qui se nommera les "lupercales".

Les grecs quant à eux firent du loup un symbole de cruauté. Pour punir Lycaon qui avait servi de la chair d'enfants à ses invités lors d'une réception, Zeus le transforma en loup-garou (lycanthrope en grec antique). Platon lui-même entretient la légende en affirmant qu'il vaut mieux voir le loup avant qu'il ne nous voie, sous peine d'être paralysé par son regard !


De la peur à l'éradication

De l'admiration à la crainte il n'y a qu'un pas, que l'homme franchira allègrement en organisant d'odieuses battues. Par le biais de la chasse, avec des chevaux et des chiens, piégés dans des fosses et des cages, les loups furent complètement anéantis en Angleterre au début des années 1500. En Ecosse le dernier loup fut tué dans le milieu des années 1700. La plupart des pays européens exterminèrent leurs populations de loups peu de temps après. Quelques uns vivent encore en Europe de l'Est, en Inde, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Moyen-Orient. Nul ne sait combien survivent en Russie et en Chine. La plupart des loups d'Amérique du Nord se trouvent en Alaska et au Canada, et les chasseurs, dont la plupart méconnaissent cet animal timide, s'accordent tous à dire qu'ils sont extrêmement difficiles à débusquer.

Cette attitude haineuse à l'égard du loup trouve sa source au Moyen Age, époque d'obscurantisme par excellence. Le loup, animal puissant, intelligent, carnassier... offrant trop de similitudes avec l'homme, dans sa façon de vivre en groupe, dans son regard (humain, il faut bien l'admettre) ne pouvait être qu'une créature de Satan. La religion chrétienne va renforcer ce trouble et ces peurs irrationnelles en rendant officielle l'appartenance du loup aux forces du mal et aux puissances obscures du monde surnaturel, alimentant par la même occasion de nombreuses fables et légendes, comme le loup-garou ou encore la bête du Gévaudan.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site