Les cinq piliers de l’islam – Le Coran.

Tout musulman est astreint à cinq obligations, également appelées « piliers » ou arkan. Ces cinq obligations sont les suivantes :

 La profession de foi (chahada) qui s’exprime ainsi : « J’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et que Mohammed est son Prophète. » La récitation de cette formule en public, prononcée trois fois de suite, constitue l’acte de conversion à l’islam.

 La prière (salat) : les cinq prières rituelles portent le nom de l’heure à laquelle elles doivent être récitées. Les musulmans doivent d’abord se mettre en état de pureté rituelle par des ablutions.
La prière communautaire s’effectue dans une mosquée chaque vendredi.

 Le jeûne (siyam) dure tout le mois du Ramadan, le neuvième mois de l’année islamique. Il doit être absolu de l’aube à la tombée de la nuit.

 L’aumône (zakat) est un impôt religieux payé par les riches. Payer l’aumône légale signifie que l’homme n’est que le dépositaire des biens d’ici-bas ; seul Dieu en est le propriétaire.

 Le pèlerinage de La Mecque (al Haji) qui est un acte essentiel du culte islamique. Tout croyant doit le faire au moins une fois dans sa vie s’il en a les moyens.
La Mecque, qui se trouve en Arabie Saoudite, est un territoire interdit à tout non-musulman.

 Le Coran

La religion musulmane ne comporte ni sacrément, ni clergé. Les dogmes, peu nombreux, disent aux fidèles ce qu’il faut croire, tandis que la charia (voie à suivre), ou loi islamique, lui prescrit ce qu’il doit faire pour être un bon musulman.

La charia est fondée sur le Coran, sur la sunna (tradition), recueil des « faits et dits » (hadith) du Prophète, et sur le fiqh, droit musulman, qui est en fait la science religieuse élaborée par des juristes-théologiens.

Coran de l’arabe al-Quraan, « la lecture » ou, plus précisément, « la récitation déclamatoire »), représente pour tous les musulmans le texte sacré par excellence.
Il est en effet la parole de Dieu devenue Livre.

Le Coran. L'alphabet s'écrit de droite à gauche et ne comporte que des consonnes et des demi-consonnes (XVIe siècle, Bibliothèque de l'Arsenal, Paris)

Les compagnons du Prophète apprenaient par cœur les révélations au fur et à mesure que ce dernier les leur transmettait. Ils les transcrivaient également sur des pierres plates, des omoplates de chameau et des morceaux de cuir.

En 652, le calife Uthman, troisième successeur du Prophète, donna l’ordre de réunir tous les textes. Cette version, considérée comme définitive, est toujours en vigueur dans le monde musulman.

L’importance accordée par les musulmans au texte sacré explique la place qu’occupent la calligraphie, l’enluminure et la reliure des corans dans l’art islamique. Seul le décor abstrait y est admis, à l’exclusion de toute représentation de la vie.

Le Coran est composé de 114 sourates (chapitres), elles-mêmes divisées en 6 243 versets, ou ayats. Les versets sont classés selon un ordre de longueur décroissante. On peut les regrouper chronologiquement selon quatre périodes successives :

  • L’apostolat du Prophète. Le thème du premier groupe est la purification, la charité, l’unicité divine, le rejet du paganisme, la création et la résurrection.
  • Le thème du deuxième groupe est la réaffirmation de l’unicité divine, la lutte contre le polythéisme, le prophétisme de Mohammed, les récompenses et châtiments dans l’au-delà.
  • Les troisième et quatrième groupes comprennent les révélations faites à Médine, à une époque où le Prophète élargit et organise solidement la communauté : Mohammed reprend et accentue les thèmes essentiels de toute sa prédication. La « liminaire », ou fatiha, est la plus courte et la plus dense invocation au Seigneur, que tout musulman connaît par cœur.

Le musulman doit croire aux anges, aux prophètes, aux livres révélés et au jugement dernier.

Les anges sont faits de lumière et n’ont pas de sexe. Les prophètes, supérieurs aux hommes, sont des hommes envoyés par Dieu pour révéler ou rappeler la religion.
Certains, comme Moïse avec la Torah et Jésus avec l’Evangile, sont porteurs de livres révélés. C’est pourquoi juifs et chrétiens sont appelés « gens du Livre » dans le Coran.

On y retrouve les prophètes de la Bible, notamment Noé, Abraham, Moïse, David, Salomon, Joseph ou Elie.

Coran miniature, Collection privée 

Jésus (Issa ou Aïssa) est tenu pour un très grand prophète par ce qu’il a accomplit des miracles. Il occupe une place privilégiée dans le Coran. C’est également le cas de la Vierge Marie (Maryam).
Mais, pour l’islam, Jésus n’est pas le fils de Dieu et il n’est pas mort sur la croix.

Chrétiens et juifs ont dénaturé leur révélation, et Mohammed, envoyé pour la corriger, est considéré par les musulmans comme le « sceau des prophètes », le dernier de la lignée.

Le jugement dernier est longuement abordé dans le Coran. Les créatures seront nues, debout devant Dieu, brûlées par le soleil. Chacune présentera le livre du compte de ses actions, lesquelles seront pesées sur une balance.

Mohammed intercédera en faveur des pécheurs mais ne pourra pas tous les sauver.

Les bons iront au paradis, la Janna (le Jardin), les autres seront condamnés au feu éternel, Nar, qui désigne l’enfer.

Les élus du paradis disposeront de houris, jeunes filles vierges, ainsi que de mets et de boissons délicieux.

En 632, quand meurt Mohammed, l’influence de la nouvelle religion se limite à l’Arabie. Pourtant, dès cette année-là, l’empire musulman va rapidement s’étendre. Pourquoi les Arabes ont-ils abandonné leur désert pour conquérir le monde ? La puissance de la foi est-elle une explication suffisante ? Les historiens s’interrogent encore.

V.Battaglia

Aperçus du Coran


"Dites : nous croyons en Dieu, et à ce qui a été envoyé d'en Haut à nous, à Abraham et à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux douze tribus, aux livres qui ont été donnés à Moïse et à Jésus, aux livres accordés aux prophètes par le Seigneur ; nous ne mettons point de différence entre eux et nous sommes soumis à la volonté de Dieu." (2, 130)


"Les anges dirent : O Marie, Dieu t'annonce la bonne nouvelle d'un Verbe émanant de lui. Son nom est le Messie Jésus, fils de Marie, illustre en ce monde et dans la vie future. Il est au nombre de ceux que Dieu a rendus proches de Lui. Dès le berceau il parlera comme un adulte ; il sera au nombre des justes.
Marie répondit : "Mon Seigneur, comment aurais-je un fils alors qu'aucun homme ne m'a touchée ?" Il dit : "Dieu crée ainsi ce qu'il veut : lorsqu'il a décrété une chose, il lui doit : Soit...et elle est."" (3, 45-47)


"Vous couperez les mains des voleurs, homme ou femme, en punition de leur crime." (5, 42)


"Seuls sont vraiment croyants,
Ceux dont les coeurs frémissent à la
mention du nom de Dieu,
Ceux qui s'acquittent de la prière." (9, 71)


"O Prophète ! Prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, d'abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu..."(23, 57)


"...Les hommes et les femmes qui jeûnent...
voici ceux pour lesquels Dieu a préparé
Un pardon et une récompense sans limites..".(33, 35)


"...Mahomet n'est le père d'aucun homme parmi vous,
mais il est le messager de Dieu
et le sceau des prophètes" (33, 40)


"Que ceux qui ont pris le pas en ce monde dans la foi y prendront le pas avant les autres. Ceux-ci seront les plus rapprochés de Dieu. Ils habiteront le Jardin des Délices..."(56, 10)


"Les Infidèles, parmi ceux qui ont reçu les Ecritures, et les idolâtres, resteront éternellement dans le feu de la géhenne." (98, 5)


"...Dis : Dieu est unique. C'est le Dieu éternel. Il n'a point enfanté, et n'a point été enfanté. Il n'a point d'égal. "(112, 1-4)

 

 

 

Commentaires (1)

1. Moussa (site web) 10/09/2011

Dans le coran il n'est pas écrit : "Son nom est le Messie Jésus " . Mais Issa ( Jésus ) et un prophète de L'islam . Il est un messager de dieu , sa parole , son esprit qu'il a envoyait à la sainte Vierge .

Ajouter un commentaire

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

__BM__