Aiguière ou aquamanile

banniere-vaisselle-3.jpg

La vaisselle et ustensiles de cuisine au Moyen âge

Une aiguière ou Aquamanile est un récipient doté d'une anse et d'un bec destiné à contenir de l'eau et à la servir. Ce mot ancien est surtoutaiguiere-a-tete-de-coq-iran-xiie-siecle-musee-du-louvre.jpg utilisé de nos jours pour désigner des objets d'art. On utilise plutôt les termes de cruche, de pichet ou encore de carafe pour désigner nos vases à eau contemporains.

L'étymologie du mot provient de sa fonction : aqua, en latin, désigne l'eau.

Différentes formes d'aiguières

On connaît de nombreuses formes d'aiguières, réalisées dans des matériaux les plus divers : verre, céramique, orfèvrerie, métal, mais aussi cristal de roche ou autres pierres dures comme la sardoine, ou encore l'émail. Elles sont parfois associées à un bassin, afin de servir à la toilette, mais peuvent aussi être disposées sur la table et utilisée pour boire.

aiguiere-en-laiton-chiron-les-centaures-dragon-date-approx-entre-1240-et-1260.jpgLa production d'aiguières existe depuis l'antiquité : plusieurs exemplaires égyptiens sont parvenus jusqu'à nous, sans compter les nombreuses représentations qui en existent sur les tables d'offrandes.

Le monde médiéval, tant occidental qu'islamique, a également utilisé fréquemment ce type de récipient :aiguiere-en-laiton-cheval-vers-1400.jpg témoin en est la célèbre aiguière aux oiseaux en cristal de roche anciennement conservée dans le trésor de l'abbaye de Saint-Denis, mais produite en Égypte Fatimide. À la Renaissance et jusqu'au XIXe siècle, des œuvres en majolique et orfèvrerie reprennent cette forme. Plusieurs types se dégagent, comme par exemple les aiguières-casque, en forme de casque renversé. Parfois, on trouve même des aiguières zoomorphes voire narratives. L'une d'entre elle, conservée au musée du Louvre, représente l'enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus d'après des modèles de Jean de Bologne. Elle est réalisée en argent et partiellement dorée.

Notons enfin l'existence de tels récipients dans le monde extrême-oriental, parfois réalisés dans la technique de la laque.

L'Eglise se servait et se sert encore d'aiguières pendant certaines cérémonies. Dans la vie civile, c'était avec l'aiguière que l'on se lavait les mains avant et après le repas. On appelait aussi aiguière un plateau contenant tout ce qui était nécessaire au service d'une collation : flacons, tasses, salières, etc.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 02/02/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site