La cuillère

banniere-vaisselle-2.jpg

La vaisselle et ustensiles de cuisine au Moyen âge

Dès le Néolithique, l'homme mangea des céréales crues ou grillées que l'on ne tarda pas à écraser pour en faire la farine qui servira à la confection de bouillies.

Dans bien des cas, la bouillie était l'élément de base (sinon le seul) de l'alimentation de nombre de peuples et complétait providentiellement l'alimentation carnée lorsque celle-ci faisait défaut.

Le Moyen Age donna le nom de potage à tous les aliments qui étaient cuits à l'eau dans un pot. Ces potages furent ensuite épaissis avec des soupes (tranches de pain que l'on trempait dedans) puis enrichis de légumes et parfois de viandes ou de poissons.

Ce long préambule pour en arriver au fait que la cuillère était devenu un instrument indispensable (et souvent personnel) soit pour distribuer et consommer cette nourriture liquide soit pour la remuer dans les récipients lors de sa cuisson.

Parmi la célèbre trilogie de notre culture alimentaire que sont le couteau, la fourchette et la cuillère, c'est cette dernière que nous allons plus précisément étudier.

La cuillère est certainement avec le couteau, un des plus anciens ustensiles que nous avons coutume d'appeler aujourd'hui sous le nom de couverts. Rappelons, que pour sa part, la fourchette s'implanta surtout à partir du XVIème mais encore au XVIIème s., elle était essentiellement un objet de luxe.

Définitions de la cuillère

Origine étymologique : le mot cuiller vient du latin* cochlearium qui signifie escargot car à l'origine, la cuillère (dont l'extrémité était pointue) servait à dénicher les escargots dans leur coquille (ou à manger des huîtres).

*(Les Romains qui ignoraient la soupe, utilisaient la cuillère pour déguster des oeufs, d'où la référence à la coquille de l'oeuf. Parmi d'autres utilisations, la cuillère servait à délayer les onguents en Egypte).

Définition : cuiller ou cuillère est un ustensile de table, composé d'un manche (ou tige) et d'une partie creuse (cuilleron) destiné à puiser les aliments liquides ou peu consistants.

Epoque romaine

A cette époque, les cuillères présentent la particularité d'avoir le cuilleron situé au-dessous du manche (d'où la dénomination anglaise de "keel and disk").

Après l'époque romaine, il n'y avait en Europe presqu'exclusivement que des cuillères en bois (spoon en anglas = copeau, lamelle).

C'est surtout au cours du Moyen Age qu'apparaissent en quantité importante les cuillères en métal.

XIII-XIVème siècles

Souvent court, le manche (7 à 8 cm) était de section ronde ou hexagonale et se terminait de manière très effilée à l'extrémité, pour évoluer ensuite vers une forme en bouton plus ou moins orné. Le manche était souvent plus gros à hauteur du cuilleron.

XIVème siècle

Vers 1300, les pièces les plus anciennes étaient découpées dans des plaques de cuivre et martelées. Le cuilleron était rond; la branche était mince et plate avec un petit bouton en forme de pinacle.

L'instrument de table était tellement rare que souvent les invités se munissaient de leur "étui de table" contenant les couverts.

XIV-XVème siècles

Les aliments plus liquides étaient versés dans une écuelle généralement partagée par deux convives. On se servait de couteaux et de cuillères même si les inventaires de la vaisselle des rois de France et des ducs de Bourgogne (au XIV et XVème s.) font état de fourchettes (il est précisé que ces dernières servent à manger des mûres!). Jusqu'au XVème s., on mangera avec les doigts car les couverts fabriqués en série n'existaient pas et leur prix n'était pas abordable pour le commun des mortels. Les couverts étaient souvent individuels et on les emportaient avec soi lors de ses déplacements. Ce n'est qu'au XVIème s. que les couverts seront fabriqués à la douzaine. La grande mode des ménagères comprenant jusqu'à 150 pièces ne verra le jour qu'en 1850.

Du XIVème au XVème s. la tige en coupe de losange et cuilleron en forme de figue seraient d'origine française. Les cuillères des "Apôtres" remontent au XVème, elles étaient offertes par le parrain à son filleul.

La tige courte et le cuilleron profond seraient flamands alors que les cuillères de poing du XVème s., à branche courte partiellement triangulaire couronnée d'un couple d'amoureux ou de la Madone, seraient allemandes.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/02/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×