1963 : Merlin l'Enchanteur ( Sword in the Stone ) dessin animé de Wolfgang Reitherman

Merlin l'enchanteur est le 22e long-métrage d'animation et le 18e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1963, il est adapté du livre de Terence Hanbury White, The Sword in the Stone (1938). Il s'inspire librement du magicien Merlin, personnage célèbre de la légende arthurienne.

Synopsis 

L’histoire commence quand l'Angleterre, privée de roi, est plongée dans l’obscurantisme. Seul espoir : que quelqu'un retire de l’enclume dans laquelle elle est figée l’épée du roi, Excalibur, le désignant comme nouveau souverain et mettant fin à cette période troublée. Non loin de là, ArthurMerlin l'Enchanteur. dit « Moustique », jeune orphelin, employé à la cuisine chez sire Hector, échoue par hasard, lors d’une partie de chasse avec Kay, le fils de son seigneur, dans la cabane de

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Celui-ci décide de raccompagner Arthur chez lui, et d’entreprendre son éducation, accompagné d’Archimède, son hibou savant. Pour cela, il transforme Arthur en différents animaux, tandis que ce dernier entraîne également Kay pour le tournoi de Londres qui sacrera le vainqueur roi d’Angleterre. Au cours d’une de ses transformations (en oiseau), il atterrit malencontreusement dans la cheminée de Madame Mim, une dangereuse sorcière, que Merlin affronte dans un duel de magie mémorable, qu’il gagne.

Le jour du tournoi, le jeune Arthur, écuyer de Kay, se rend à Londres avec celui-ci et sire Hector. Ayant oublié l’épée de son chevalier, il s’empare sans effort de celle emprisonnée dans l’enclume. Il est reconnu alors comme roi d’Angleterre. Merlin, quant à lui, reste près de son élève afin de l’aider dans sa tâche.

Fiche technique 

  • Titre original : The Sword in the Stone (litt. "L'Épée dans la pierre")
  • Titre français : Merlin l'enchanteur
  • Réalisation : Wolfgang Reitherman
  • Scénario : Bill Peet d'après The Sword in the Stone de Terence Hanbury White
  • Conception graphique :
    • Direction artistique : Ken Anderson
    • Conception des personnages : Milt Kahl et Bill Peet
    • Cadrage (Layout) : Don Griffith, Basil Davidovicth, Vance Gerry, Sylvia Cobb, Dale Barnhart et Homer Jonas
    • Décors : Walt Peregoy, Bill Layne, Al Dempster, Anthony Rizzo, Ralph Hulett et Fil Mottola
  • Animation :
    • Supervision : Milt Kahl, Frank Thomas, Ollie Johnston et John Lounsbery
    • Animation des personnages : Hal King, Eric Larson, Eric Cleworth, John Sibley, Cliff Nordberg, Hal Ambro et Dick Lucas
    • Effets spéciaux : Dan McManus, Jack Boyd et Jack Buckley
  • Son : Robert O. Cook (supervision)
  • Montage : Donald Halliday et Roy M. Brewer Jr. (film), Evelyn Kennedy (musique)
  • Musique :
    • Compositeur : George Bruns
    • Chansons : Richard M. Sherman et Robert B. Sherman
    • Orchestrations : Franklyn Marks
  • Producteur délégué : Ken Peterson
  • Production : Walt Disney Pictures
  • Distribution : Buena Vista Pictures Distribution
  • Format : Couleurs - 1,37:1 (1,75:1 étendu) - Mono (RCA Sound System)
  • Durée   : 79 minutes
  • Dates de sortie : États-Unis États-Unis : 25 décembre 1963 ; France France : 16 décembre 1964

Distribution

  • Rickie Sorensen : Arthur « Wart » (« Moustique »)
  • Karl Swenson : Merlin
  • Junius Matthews : Archimedes (Archimède)
  • Sebastian Cabot : Sir Ector (Sire Hector) / Narrator (Narrateur)
  • Norman Alden : Kay
  • Alan Napier : Sir Pelinore (Pélimore)
  • Martha Wentworth : Granny Squirrel (Grand-mère écureuil) / Madam Mim (Madame Mimi) / Scullery Maid (Fille de cuisine)
  • Ginny Tyler : Little Girl Squirrel (Jeune femelle écureuil)
  • Thurl Ravenscroft : Knight at Tournament (Chevalier noir) / Additional voices (voix additionnelles)
  • Barbara Jo Allen : Scullery Maid (Fille de cuisine)
  • Jim MacDonald : Wolf (Voix additionnelles)
  • Tudor Owen : Knight in Crowd (Voix additionnelles)
  • Richard Reitherman
  • Robert Reitherman

 

Voix françaises

  • Dominique Collignon-Maurin : Arthur dit « Moustique »                                                 
  • Alfred Pasquali : Merlin
  • René Hiéronimus : Archimède
  • Claude Bertrand : Sire Hector
  • Jacques Balutin : Kay
  • Jacques Ciron : Seigneur Pélimore
  • Lita Recio : Madame Mim
  • Armand Mestral : Le Chevalier noir
  • Henriette Marion : La cuisinière
  • Jean-Pierre Duclos : Narrateur
  • Jean Cussac : Chanteur soliste

Chansons du film

  • La Légende d'Excalibur (The Sword in the Stone) - Soliste
  • Higitus Figitus - Merlin
  • C'est c'qui fait qu'tout tourne rond (That's What Makes the World Go Round) - Merlin et Moustique
  • La Chose la plus compliquée (A Most Befuddling Thing) - Merlin
  • Zim zam ba rim bim (Mad Madame Mim) - Madame Mim
  • Pour notre roi (Blue Oak Tree) - Hector et Pelimore

Récompenses et nominations 

  • 1964 - Nomination à l'Oscar de la meilleure musique de film

 

Le saviez-vous ? 

  • On peut considérer ce film comme miraculé, car le scénariste Bill Peet, intéressé par l'histoire de White dès la parution du livre, avait parlé de ce projet à Walt Disney mais celui-ci n'était guère enthousiaste[1]. Le scénariste décide donc d'y travailler seul. Ce n'est qu'après avoir vu la scène où Merlin entasse tous ses effets dans une valise grâce à sa baguette magique, scène qui l'éblouit, que Walt Disney changea finalement d’avis[1].
  • Ce film est pour Wolfgang Reitherman sa première participation seul au poste de réalisateur d'un long métrage[2].
  • Le surnom d'Arthur en anglais est « Wart » ce qui signifie « verrue » et est beaucoup plus désobligeant que « Moustique »[3]
  • Merlin l'enchanteur marque la première d'une longue et fructueuse collaboration des frères Sherman, comme compositeurs de chansons, avec Walt Disney. C'est aussi le premier film d'animation dirigé par un seul homme : Wolfgang Reitherman, un des Nine Old Men, vétéran des studios Disney qui réalisera quasiment tous les chefs-d'œuvre de la décennie[4].
  • L'animation de la scène où Arthur marche dans la sombre forêt à la recherche de la flèche de Kay a été réutilisée dans Taram et le Chaudron magique (1985) ; la bataille de sire Hector et Kay contre la vaisselle enchantée dans la cuisine reprend celle de Jasper et Horace contre Pongo et Perdita dans Les 101 Dalmatiens (1961).
  • Les animateurs Frank Thomas et Ollie Johnston ont défini les animations de Milt Kahl pour les personnages de Kay et de sire Hector comme « les meilleures figures humaines jamais faites au studio ». Quant à la bataille entre Merlin et Madame Mim, elle est souvent citée en exemple par des experts en matière d'animation comme l'une des meilleures animations de personnages à cette date. Les personnes passent par de nombreuses transformations physiques, sans perdre leur personnalité tout au long de la scène (tous les avatars de Merlin sont bleus, portent ses lunettes et ont sa moustache ou sa barbe, alors que ceux de Mim sont roses et ont ses cheveux). Cette scène évoque une autre bataille de sorciers se métamorphosant, dans le plus ancien film d'animation conservé, Les Aventures du prince Ahmed (1926), de Lotte Reiniger.
  • Dans le jeu vidéo Kingdom Hearts, on peut voir Merlin dans Traverse Town qui entraîne Sora à utiliser la magie. Il donne également de nouvelles armes après l'exécution de certaines tâches. Dans la suite du jeu Kingdom Hearts II, Merlin est de retour comme membre du « Comité de Restauration de l' Hollow Bastion » ; cependant, son importance est seulement une partie infime de l'histoire, et n'affecte pas directement le joueur. En raison de son experience de la magie, Merlin est souvent en désaccord avec un autre membre du comité : Cid Highwind, qui est un expert en matière d'ordinateurs et de technologie.
  • Le film a inspiré une animation dans les parcs Disney où un personnage costumé en Merlin accueille des enfants autour d'une reproduction de l'épée dans la pierre débutée à Disneyland en 1983 et au Magic Kingdom en 1994[2].

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×