Robin des bois ( présentation )

Petit Jean et Robin des Bois.
Illustration de Frank Godwin
(1912)

Robin des Bois est un archétype anglais du héros folklorique du Moyen Âge. Son nom anglais Robin Hood signifie littéralement « Robin la Capuche », et non pas « Robin des Bois », comme l'homophonie de « hood » avec « wood » l'a souvent laissé penser[1], selon la version anglo-saxonne. Robin des Bois est aussi peut-être un personnage plus ancien de la Bretagne insulaire : hood = ch'oad en vieux breton (prononcez hoad), signifie effectivement « bois » et c'est un des plus anciens noms de famille européens (Walt, Silva, Coat, Dubois...). La fameuse capuche serait donc un élément rajouté a posteriori par la légende anglo-saxonne pour expliquer le nom anglais « Robin Hood ». C'est une œuvre qui a été reprise par Walt Disney.

Selon la légende, telle qu'elle est perçue aujourd'hui, Robin des Bois était un hors-la-loi au grand cœur qui vivait caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale. Habile braconnier, mais aussi défenseur des pauvres et des opprimés, il détroussait les riches. Avec ses nombreux compagnons, il redistribuait ensuite le butin aux pauvres.

Histoire et légende

Statue de Robin des Bois à Nottingham

La première mention manuscrite de Robin des Bois se trouve dans Pierre le Laborieux (Piers Plowman) de William Legland (1377), où Sloth, un prêtre paresseux, déclare : « Je connais des rimes de Robin des Bois. » Trois ans plus tard, le chroniqueur écossais John Fordun écrit que le personnage de Robin des Bois dans les ballades « plait mieux que tous les autres. »

De nombreuses versions imprimées de ces ballades apparaissent au début du XVIe siècle au moment où l'imprimerie connaît ses premiers essors en Angleterre. Robin y est qualifié de gentleman, ce qui à cette époque signifie un commerçant ou un fermier indépendant. Ce n'est qu'à la fin du siècle qu'il acquiert un titre de noblesse et prend le nom de « Robin de Loxley », ou encore de « Robert Fitz Ooth, comte de Huntington ».

Son association romantique avec Marianne (ou « Marion », parfois appelée « Mathilde ») date de cette période tardive. Le nom de « Marion » provient d'une pastourelle lyrique du poète français Adam de la Halle, le Jeu de Robin et Marion (vers 1283). À part les noms, rien cependant ne permet d'établir une correspondance entre les deux personnages.

À la fin du XVIe siècle, l'histoire de Robin des Bois recule dans le temps pour se situer vers les années 1190 au moment où le roi Richard Cœur de Liontroisième croisade. Au XVIIe siècle, Robin des Bois figure dans The Sad Shepherd (Le Triste Berger, 1641) de Ben Jonson. Puis, au XIXe siècle, Robin des Bois devient un des héros du roman Ivanhoe (1819) de Walter Scott. L'idée que Robin est un rebelle saxon combattant les seigneurs normands date de cette époque. part pour la

Autour du personnage de Robin, de nombreuses incohérences se sont introduites au fil du temps. Il est dit que Robin le Seigneur de Loxley (chef lieu du comté de Hallamshire) fut dépossédé de ses terres par le Shérif de Nottingham et déclaré hors-la-loi. Le shérif apparaît en effet dans les premières ballades, où Robin finit par le décapiter, mais il n'y est pas question de ses terres. Ses autres ennemis sont un chasseur de primes du nom de Guy de Gisbourne, ainsi que de riches abbés, lesquels sont également tués par Robin. Mais si les anciennes ballades font mention d'un prêt accordé par Robin à un chevalier malchanceux, elles ne disent rien d'une redistribution des rapines aux pauvres. Il est dit encore que Robin réside dans la verte forêt de Sherwood, dans le comté de Nottingham, alors que les ballades le font évoluer à Barnsdale, dans le comté de York, soit à près de 80 kilomètres au nord.

Du Moyen Âge à nos jours, chansons et ballades, pièces de théâtre et comédies musicales, films et séries de télévision ont façonné un mythe en résonance avec leur époque, soumis au passage à de nombreuses manipulations idéologiques, comme le montrent par exemple le personnage de Marianne, qui joue tantôt le rôle d'une guerrière, tantôt celui d'une jeune fille passive, ou celui de Robin des Bois lui-même, présenté tantôt comme un vulgaire bandit, tantôt comme un résistant qui combat pour une juste cause.

Chronologie

  • Vers 1283 : Première mention de Marion. Adam de la Halle : Jeu de Robin et Marion.
  • Vers 1377 : Première mention de Robin (Robyn hood). Willliam Langford : Piers Plowman.
  • Vers 1450 : Premières ballades et premières pièces connues.
  • Vers 1495 : L'imprimeur Wynken De Worde publie A Gest of Robyn Hode, chanson de geste composée d'après plusieurs ballades anciennes.
  • 1795 : Première compilation importante de ballades anciennes. Joseph Ritson : Robin Hood: A Collection of all the Ancient Poems, Songs and Ballads, now extant, relative to that celebrated Outlaw.
  • 1819 : Premier grand roman historique. Walter Scott : Ivanhoe.
  • 1838 : Premier grand feuilleton journalistique. Pierce Egan the Younger : Robin Hood and Little John: or, The Merry Men of Sherwood Forest. Alexandre Dumas en tirera la matière de deux romans : Le Prince des voleurs (1872) et Robin Hood le Proscrit (1873).
  • 1883 : Premier grand classique de la littérature enfantine. Howard Pyle : The Merry Adventures of Robin Hood of Great Renown in Nottinghamshire.
  • 1891 : Première opérette à succès aux États-Unis. Reginald DeKoven (musique) et Harry B. Smith (livret) : Robin Hood.
  • 1908 : Premier film. Film muet britannique réalisé par Percy Stow : Robin Hood and His Merry Men.
  • 1936 : Première bande dessinée. Parue au Canada dans The Toronto Telegram. Ted McCall (scénario) et Charles Snelgrove (dessins) : Robin Hood and Company.

Compagnons de Robin des Bois

  • Frère Tuck, un moine (Friar Tuck).
  • Marianne, la fiancée de Robin (Marian, Mathild Marion).
  • Petit Jean, un des plus célèbres compagnons de Robin (Little John).
  • Will Ecarlate, le neveu de Robin (Will Scarlett).

Adaptations

Musique

  • Robin des Bois (1824), opéra de Weber, livret de Castil-Blaze (voir Der Freischütz).

Films et séries télévisées

Parmi les très nombreuses interprétations du mythe de Robin des Bois, voici quelques œuvres qui ont connu une diffusion en français :

Affiche du film Robin Hood de 1922 avec Douglas Fairbanks
  • 1912 : Robin Hood de Étienne Arnaud et Herbert Blaché, avec Robert Frazer et Barbara Tennant.
  • 1913 : Robin Hood (Robin Hood and Maid Marian) de Theodore Marston, avec William Russell et Gerda Holmes.
  • 1922 : Robin des Bois, (Robin Hood), réalisé par Allan Dwan, avec Douglas Fairbanks et Wallace Beery.
  • 1938 : Les Aventures de Robin des Bois (The Adventures of Robin Hood), de Michael Curtiz, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.
  • 1946 : Le Fils de Robin des Bois (The Bandit of Sherwood Forest), de George Sherman et Henry Levin, avec Cornel Wilde et Anita Louise.
  • 1950 : La Revanche des Gueux (Rogues of Sherwood Forest) de Gordon Douglas, avec John Derek et Diana Lynn.
  • 1952 : Robin des Bois et ses joyeux compagnons (The Story of Robin Hood and His Merrie Men) de Ken Annakin, avec Richard Todd et Joan Rice
  • 1954 : La Revanche de Robin des Bois (The Men of Sherwood Forest) de Val Guest, avec Don Taylor et Eileen Moore.
  • 1955 à 1960 : Robin des Bois (The Adventures of Robin Hood), série télévisée britannique avec Richard Greene
  • 1958 : Robin des Bois, Don Juan (The Son of Robin Hood] de George Sherman, avec Al Hedison et June Laverick.
  • 1958 : Robin Hood Daffy, dessin animé de Chuck Jones.
  • 1959 : La Flèche noire de Robin des Bois (Capitan Fuoco) de Carlo Campogalliani, avec Lex Barker et Anna Maria Ferrero.
  • 1960 : Le Serment de Robin des Bois (Sword of Sherwood Forest) de Terence Fisher, avec Richard Greene, Sarah Branch et Peter Cushing.
  • 1961 : Robin des Bois et les Pirates (Robin Hood e i pirati) de Giorgio Simonelli, avec Lex Barker et Jackie Lane.
  • 1966 : Robin Fusée (Rocket Robin Hood) série d'animation.
  • 1967 : Le Défi de Robin des Bois (A Challenge for Robin Hood) de C.M. Pennington-Richards, avec Barrie Ingham et Peter Blythe.
  • 1970 : Robin des Bois le magnifique (Il magnifico Robin Hood) de Roberto B. Montero, avec George Martin et Sheyla Rosin.
  • 1971 : La Grande Chevauchée de Robin des Bois de Calvin Jackson Padget, avec Giuliano Gemma
  • 1973 : Robin des Bois (Robin Hood) de Wolfgang Reitherman, version animalière ; célèbre dessin animé produit par Walt Disney Pictures.
  • 1976 : La Rose et la Flèche (Robin and Marian), où Sean Connery et Audrey Hepburn jouent les rôles de Robin et Marianne à la fin de leur vie.
  • 1980 : Robin, Flèche et Karaté (Robin Hood, frecce, fagioli et karate) de Tonino Ricci, avec Alan Steel et Ria de Simone.
  • 1981 : Bandits, bandits (Time Bandits), écrit et réalisé par Terry Gilliam, avec John Cleese, Sean Connery et Shelley Duvall.
  • 1984 - 1986 : Robin of Sherwood, avec Michael Praed, Judi Trott.
  • 1989 : Les Aventures galantes de Robin des Bois (The Ribald Tales of Robin Hood) de Richard Kanter, avec Dee Lockwood et Bambi Allen.
  • 1990 : Les Aventures de Robin des Bois (Robin Hood no daibôken) est un animé developpé par le studio japonais Tatsunoko Productions.
  • 1991 : Robin des Bois : Prince des voleurs (Robin Hood, Prince of Thieves) de Kevin Reynolds, avec Kevin Costner, Alan Rickman, Morgan Freeman, Christian Slater, Sean Connery et Mary Elisabeth Mastrantonio.
  • 1991 : Robin des Bois (Robin Hood) de John Irvin, avec Patrick Bergin et Uma Thurman.
  • 1993 : Sacré Robin des Bois, parodie de Mel Brooks.
  • 1997 - 1999 : Les Nouvelles Aventures de Robin des Bois, avec Matthew Porretta, Anna Galvin.
  • 2000 : "Le Royaume des Voleurs", avec Keira Knightley, Stuart Wilson.
  • 2001 : Robin des Bois et sa bande font une apparition comme sauveteurs importuns dans Shrek de William Steig. Ils ont des accents français et sont battus par l'héroïne.
  • 2006 : Robin des Bois, série télévisée britannique avec Jonas Armstrong, Lucy Griffiths.
  • 2009 : Nottingham de Ridley Scott, avec Russell Crowe.

Autres adaptations

  • Le nom de Robin fut repris par le premier partenaire de Batman.
  • Le personnage principal du comic Green Arrow doit beaucoup à Robin des Bois.
  • Jeux vidéo : Defender of the crown ; Robin Hood – La légende de Sherwood
  • Le 94e épisode de Star Trek : La nouvelle génération (Qpidon) réalisé par Cliff Bole plonge l'équipe de l'Enterprise dans une reconstitution de Robin des Bois.
  • Dans une ancienne version de Warhammer, la Bretonnie avait la possibilité d'inclure des personnages fortement inspirés de Robin des Bois : Bertrand le brigand, chef des archers de Bergerac, Hugo le Petit (qui était imposant) et Guy le gros (frère Tuck).
  • Dans le manga français de Mika Pen dragon, un personnage se nomme Oud, son vrai nom est Roby Delokusulai.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site