clou de girofle

banniere-epices-16.jpg

 

Les épices, clé de voûte de la cuisine médiévale

Eugenia caryophyllata, famille des myrtacées.

girofle.jpgLe giroflier est un arbre de 10 m de haut, originaire des îles Moluques. Les clous de girofle sont les boutons de fleurs séchés au soleil.

Propriétés médicinales : antiseptique bien connu des personnes ayant déjà fréquenté les dentistes. Sert également à soigner certains troubles intestinaux. Passe pour faciliter l'accouchement.
Par sa très petite taille, le girofle est vraiment le « clou » de nos épices. Ignoré des Grecs et des Romains, il était, par contre, connu des Chinois avant l’ère chrétienne. Ce sont les Arabes qui nous le firent apprécier.

D'origine Indonésienne, le giroflier fut introduit en Chine pour la mastiquer et avoir une bonne haleine (206 avant J.-C. - 220 après J.-C. ), puis en Europe au 4e siècle par les Arabes. Il fut aussi recherché que le poivre car il permettait de conserver les charcuteries. Nous devons à Pierre Poivre, intendant de l'Ile Maurice, la prise de quelques plants au cours d'une expédition, et leur acclimatation d'abord à l'Ile Maurice puis aux Antilles. 
Le commerce des clous de girofle a été le monopole des Hollandais pendant plusieurs siècles et c'est Pierre Poivre qui a réussi à introduire le clou de girofle sur l'île Maurice.
 La cuisine contemporaine utilise le clou de girofle en le piquant sur un oignon pour aromatiser les courts bouillons. C'est une bonne façon d'obtenir un affreux goût de clou ! Pour que se dissipe harmonieusement son parfum, il faut réduire le clou de girofle en poudre, comme on le faisait au Moyen âge.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 01/02/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×