Les proverbes de Noel

25 décembre, Noël
Noël et Saint jean
Partagent l’an.
 

Un mois avant et après Noël,
L’hiver se montre cruel.
 

Noël porte l’hiver dans une besace :
Quand il ne l’a pas devant, il l’a derrière.
 

Vent qui souffle à la sortie de la messe de minuit
Dominera l’an qui suit.
 

Après Noël,
Brise nouvelle.
 

Noël humide,
Greniers et tombeaux vides.
 

Quand Noël est étoilé,
Force paille, guère de blé. 
 

Claire nuit de Noël,
Claire javelle.
 

A Noël, nuit noire,
Signe blé noir.
 

Quand Noël est sans lune,
De cent brebis, il n’en demeure pas une.
 

Qui va à la messe de minuit avec la lune,
De deux brebis faudra en vendre une. (Mauvais présage, mortalité importante chez les brebis !)
 

Noël un mardi,
Mauvais pour les semis. 
 

Noël un samedi,
An tout le monde mendie.
 

A la Noël, froid dur,
Annonce épis durs.
 

Vert Noël,
Blanches Pâques.
 

Noël au balcon,
Pâques au tison.
 

A Noël, les moucherons, (les flocons de neige)
A Pâques, les glaçons.
 

Quand à Noël
Tu prends le soleil,
A Pâques tu te rôtiras l’orteil.
 

Qui se chauffe au soleil de Noël, le saint jour,
Devra brûler du bois quand Pâques aura son tour.
 

Quand on mange le gâteau (bûche de Noël) au chaud,
On mange les œufs derrière le fourneau.
 

Quand on mange les bouquettes (petits pains de Noël en Belgique) à la porte,
On mange les cocognes (œufs de Pâques) au coin du feu.
 

Entre Noël et Chandeleur,
Il n’y a plus de laboureur.
 

Les jours entre Noël et les Rois
Indiquent le temps des douze mois.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site