Chronologie des moulins au Moyen âge

Les premiers systèmes de broyage des céréales, utilisés pour la nourriture humaine depuis le néolithique, sont manuels (moulins à sang) : pilons, rouleau à mouvement alternatif ou meules à main de petit diamètre : 50 cm (meules en sablier des Romains).


Les moulins à sang sont mus par la force physique animale ou humaine. L'énergie humaine et animale continuera d'ailleurs d'être utilisée pour moudre le grain sous forme de manège avec un cheval ou un autre animal de trait, bien après la fin du Moyen âge, et l'on trouvera encore des moulins manuels dans les maisons jusqu'à la fin du XIXe siècle. 


VI° siècle

  • 537 - Invention du moulin flottant ou moulin nef. Le moulin flottant ou moulin nef aurait été inventé lors du siège de Roma par les moulin-a-nef.jpgGoths, ceux-ci ayant coupé l'alimentation en eau par les aqueducs et presque tous les moulins romains étant mus par l'eau des aqueducs, le défenseur de la ville, le général byzantin Bélisaire, imagina d'installer des moulins à roues à aubes sur le Tibre, pour assurer l'alimentation de farine de la ville. Au 12° siècle, on en construisit trois sous les arches du grand pont de Paris. (le dernier moulin nef, qui fonctionnait sur la Seine, a disparu en 1840).

Principe : Bateaux flanqués de roues à aubes qui ne tournent qu'avec la force du courant. Facilement déplaçables, on les fixait dans les endroits où le courant était fort. Un inconvénient majeur : ils entravaient la circulation fluviale très importante sur la Garonne et la Dordogne. 

VII° siècle

moulin-a-vent-au-pakistan.jpgSur les plateaux iraniens, le moulin à vent est alors une tour assez haute percée de meurtrières qui remplacent le bief : par ces ouvertures, le vent s'engouffre avec plus de violence, entraînant une roue à palettes, disposée horizontalement au sommet de la construction. L'axe vertical de cette roue est moulin-vertical-croquis.jpgsolidaire, au bas du moulin, d'une meule tournante placée au-dessus de la meule gisante.

On admet plus généralement que les Arabes les ont hérités des Persans ou des Chinois.

Le Séistan, région aride d’Iran et d’ Afghanistan connaissait le moulin à vent dès le VIIe siècle. Toutefois, ce moulin prototype ou moulin persan est très différent des nôtres. L’arbre principal était vertical, et les pales étaient en matière végétale. Elles faisaient tourner la meule située à l'extrémité inférieure de ce même arbre. Il en existe encore de nos jours, dans cette région.

Voici, la transcription de documents datant de 634, entre Omar 1er et un prisonnier Persan

moulin-vertical-1-pales.jpg- Le Calife : "Vous vous vantez, m'a t'on dit, de savoir construire un moulin actionné par le vent."

- Le prisonnier : " Par Dieu, je construirai ce moulin dont tout le monde parlera."

Utilisation : Ils ont d'abord servi à moudre les céréales et autres graines. Ils ont été utilisés pour pomper l'eau, soit pour assécher les zones marécageuses et les polders, soit pour assurer l'irrigation. On s'en servait pour produire de l'huile, fouler les textiles ou actionner des scieries.

Les moulins à vent étaient aussi des postes de surveillance avec leurs messages codés. Ils servaient également à annoncer l'état du moulin, un évènement familial ou un conflit militaire.

Les photos proviennent du site : http://lezart.free.fr/wm_cgen.htm

  • Vers 630 - Un moulin à roue horizontal est signalé à Little Island près de Cork (Irlande)

VIII° siècle

  • 787 - Construction du moulin à marée du monastère de Nendrum sur une île de Strangford Lough (Irlande du Nord). La meule est de 830mm de diamètre.

IX° siècle

  • 833 - On attribue aux Arabes la diffusion vers l'ouest du moulin à vent, signalé pour la première fois en Europe par un texte anglo-saxon de 833.
  • 870 - En Europe, la présence d’un moulin à vent est signalée en 870 à l’abbaye de Croyland en Angleterre.

X° siècle

  • Moulin à bière.  l'arbre à came
  • Moulins à vent dans la région de Tarragone (Espagne).
  • Invention de l'arbre à came à usage industriel : des coins en saillie sur l'arbre relié à la roue, en tournant régulièrement, font monter et descendre l'outil qui accomplit le travail, dés lors, les roues hydrauliques, pourront actionner d'autres machines que les meules et mécaniser les manufactures. La came va permettre d'écraser mécaniquement le chanvre (matière première du papier et textile), fouler les draps, marteler le fer, scier les grumes, broyer les minéraux, actionner des soufflets.
  • A partir du 10ème siècle, les seigneurs et les abbés constatant que les moulins qui se répandent alors, sont des sources de richesse, vont récupérer cette manne. Ils vont, d’une part, rappeler que seuls les propriétaires des cours d’eau non navigables ont le droit d’utiliser l’eau, d’autre part, ils vont eux-mêmes prendre en charge la construction de nouveaux moulins. Le fonctionnement est confié au meunier chargé de l’exploitation et du petit entretien, les nouveaux constructeurs prendront en charge les grosses réparations. En contre partie les utilisateurs devront acquitter un droit de mouture et ils devront assurer l’entretien des accès au moulin. C’est le principe de la banalité.
  • Vers 970 - Premier essor des moulins à eau en Europe. L'installation d'un moulin, surtout à eau, nécessite un investissement important que seule l'aristocratie est seule à supporter. C'est donc le seigneur qui édifie le bâtiment et qui en garde le monopole. En vertu du droit de ban, il oblige le paysan à l'utiliser et à lui donner en paiement une part du grain.

Moulin afghan

970 - Le moulin afghan est connu dès 940 dans la région du Séistan grâce aux géographes arabes Mas’udi et Al Farsi al Istakri. C’est un moulin à axe vertical entouré d’une maçonnerie dirigeant le vent vers la pale descendante. Bien qu’oriental, il n’est pas orientable ! Il est adapté au vent dominant, « vent des 120 jours » de cette région. Les pales étaient végétales. La variante chinoise fonctionne sur le même principe. Née dans les régions maritimes, elle comporte 8 toiles verticales (voiles de jonques lattées) articulées. Un cordage retient face au vent la face descendante. 


XI° siècle

  • On comptait environ 50 000 moulins en France.
  • Dérivation hydraulique pour la force motrice.
  • Moulin à sucre au Maroc
  • Création du Moulin de la Porte à Argences (14)
  • Vers 1040 - Moulin à chanvre.
  • 1050 - Instauration d'un impôt : le ban. Tous les habitants d'un périmètre donné, étaient obligés d'apporter à moudre leurs céréales au moulin à eau, propriété du seigneur laïc ou ecclésiastique (d'où les noms "moulin banal" et "four banal").
  • 1080 - Apparition en Europe des moulins à vent dont les croisés avaient pu observer les détails de construction et apprécier le fonctionnement en Orient .La construction des moulins à vent à des milliers d'exemplaires, témoigne au cours du Moyen âge d'une progression des céréales et, par conséquent, de la consommation du pain.
  • 1086 - Premiers moulins foulons en Normandie et dans le Piémont Italien. L’arbre de la roue hydraulique tourne devant une batterie de maillets, placés en position de bascule au-dessus des cuves à drap. Frappé par une came, le manche d’un maillet s’abaisse tandis que la masse est relevée ; puis cette dernière, après passage de la came, retombe de tout son poids sur l’étoffe.
  • 1086 - Mention du plus vieux moulin à marée connu situé dans le port de Douvres (Angleterre) dans le Domesday Book.

XII° siècle

L'usage du moulin à vent devient commun, tout d'abord sur les côtes anglaises et normandes, où il peut recevoir le vent du large.

Moulin à Marée

  • 1120-1130 - Construction d’un moulin à marée prés de l’embouchure de l’Adour (France).

Définition : Un moulin à marée est un moulin à eau installé en bord de mer soumise au phénomène des marées. Il exploite l’énergie marémotrice. Les premiers sont apparus au Moyen Age dans la région de Londres.

Principe de fonctionnement : 

 

  • Lorsque la marée monte, l'eau pénètre par la porte, (porte en bois mobile sur un axe), placé sur l'accès à la baie (appelée chaudière)
  • Lorsque la marée est basse, tous les existants aux portes des usines sont fermées, empêchant l'eau dans la chaudière, qui revint à la rivière.
  • À marée basse, puis il ya une différence de niveau entre l'eau présente dans la chaudière et l'eau est dans la rivière.
  • À ce stade, les portes sont ouvertes pour le passage des rouleaux de l'eau.
  • Le mouvement des roues de meulage est transmis par l'intermédiaire d'un système d'engrenage, et ceux de meulage commence la céréale, en la transformant en la farine.

Voir la vidéo réalisée par Gérard LEON expliquant le fonctionnement d'un moulin à marée

Contraintes : fonctionnement lié aux marées, donc limité à une partie de la journée seulement. Ouvrage coûteux (construction d’une digue) implanté dans un site devant être judicieusement choisi.

Une centaine de moulins à marée furent construits sur les côtes atlantiques, essentiellement en Bretagne.

  • 1120 - Premières mentions de moulins à vent en Flandre.
  • 1138 - Moulin à tan
  • Vers 1162 - Des documents indiquent l'implantation de moulins à vent à Arles.
  • 1170 - Construction du moulin à marée de Woodbridge (Angleterre)
  • 1173 - Quatre moulins à brasser existent dans la région bruxelloise.
  • 1180 - Le premier moulin à vent à "trépieds" attesté par les archives est celui de Saint-Sauveur-le-Vicomte dans la Manche en 1180.

Après cette date, les moulins à vent se multiplient dans toutes les régions. Les moulins à vent verticaux associent les techniques de la meunerie à eau pour la meule et la voile de bateaux pour les ailes. L'invention capitale de ces moulins à vent réside dans la conception et l'orientation des ailes face au vent : elles doivent pouvoir être déployées ou diminuées selon la force du vent, comme les voiles de bateaux.

La légende des croisés

La légende veut que les moulins à vent aient été importés d'Orient lors des Croisades au XIIe siècle. Il existait bien des moulins à vent horizontaux dans cette partie du monde, dès le VIIe siècle, qui nécessitaient des vents forts soufflant dans la même direction et avec la même intensité. Ce pendant, ils n'ont rien à voir avec les édifices présents en Europe.  

  Enluminure située en bas du folio 81 du roman d'alexandre.1344

Bodleian Library. Oxford.

  • 1192 - Premier moulin à fer en Suède.
  • 1195 - Moulins à aiguiser. (Normandie, Beauvaisis)
  • 1197 - Moulin à fer (moulin-forge).
  • 1197 - Moulins flottants sous les ponts.
  • 1197 - Barrages sur rivières.
  • 1197 - Usines hydrauliques (cisterciennes).
  • 1197 - Mécanisme de moulin avec roue en dessus.

XIII° siècle

  • Clapet fermé automatiquement par le flux de la mer.
  • Ecluse à sas et double porte.
  • L'usage du moulin à vent et connu à Paris, en Champagne, en Hollande et au Danemark.
  • 1205 - Un moulin à vent est mentionné à l'île d'Yeu.
  • 1250 - Villard de Honnecourt dessine la première image d’un moulin à scier le bois.
  • 1251 - Moulin à moutarde en Forez. (Le Forez est une ancienne province de France, qui correspond approximativement à la partie centrale du département de la Loire et une partie du département de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.)
  • 1257 - Un moulin à vent est mentionné sur l'île de Bouin.
  • 1272 - Moulins hydrauliques à retordre la soie.
  • 1276 - Moulin à papier : premières mentions de moulins à papier mus par l’énergie hydraulique à Fabriano (Italie). D’autres sont en fonctionnement à Xàtiva (Valencia, Espagne). Vers 1300, ils apparaissent en France. Le moulin de Richard-de-Bas date de 1326.

XIV° siècle

  • L'usage du moulin à vent est connu en Suède et en Pologne.
  • 1321 - Moulin à mortier.
  • 1323 - Moulin à vent tour avec toit tournant.
  • 1323 - Soufflet hydraulique.
  • 1323 - Moulins à pastel à Namur.
  • 1323 - Etirage de fil d’acier avec l’énergie hydraulique.
  • Vers 1391 - Premier moulin à papier à Nuremberg.

XV° siècle

  • Premiers moulins d’épuisement de l’eau en Hollande.
  • 1403 - Construction à Seixal par D. Nuno Alvares Pereira du moulin à marée Moinho de Maré de Corroios (Portugal). Ce moulin fut cédé par la suite à un ordre religieux carmélite, endommagé lors du tremblement de terre de Lisbonne de 1755, il est racheté en 1980 par la municipalité et réhabilité.
Commentaires (1)

1. alliote (site web) 18/02/2012

votre site est trés bien fait

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/05/2012

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×