Adan,si soit que me feme amés tant


Adam de la Halle  et  Rogier
Adan, si soit que me feme amés tant
Jeu - Parti

"Adan, si soit que me feme amés tant
C’on puet amer, etjou le vostre aussi;
Andoi sommes de goie desirrant;
Amés n’estes, aussi est il de mi.
Et pour itant demanch se vous vaurriés
Queje fuisse de le vostre acointiés
Si tres avant c’on en puet avoir goie,
Et s’eûssiés tout autel de la moie.

 — Rogier, metés vo coc en plache avant;
Adont sarai se j’ai le jeu parti.
Se vo feme cuidasse aussi vaillant
Con le moie, j’eusse tost choisi.
Se pour vo feme ensi le moie aviés,
Encontre dis un tout seul meteriés,
Et cat en sac a vous  acateroie
Se sans assai tel escange prendoie.

— Adan, vers moi alés debat cachant.
A deus dames sommes andoi ami,
Et vous m’alés de coc aatissant.
Vous ne savés quant je vo feme vi.
Je vous demant le voie dont issiés,
Et par orgueil d’une autre m’arainiés;
Et pour vous di c’amans trop se desroie
Qui ne s’assent a che c’Amours envoie.

— Rogier, d’Amours ne savés tant ne quant.
Se j’aim vo feme, il n’affiert point pour li
Que vous aiés le moie en vo commant,
Ne point Amours ne le commande ensi,
Et qui le fait mout en est avilliés.
Je ne sui pas, sans che faire, esmaiés,
Se l’aim et serf de cuer, que je ne doie
Avoir merchi; mais vo cuers faut et ploie.

— Adan, non fait, ains vous va cuers faillant
Quant refusés le deduit de merchi
Pour vo feme, que vous alés doutant,
A vo sanlant, sans amour; pour che di
Que vous estes de sens amenuisiés.
S’en me vie rn’escaoit tes marchiés
Que vous gagiés, certes trop faus seroie
Se mon desir pour mon anui laissoie.

— Rogier, chil sont musart et nonsachant
Qui pour un seul goïr sont si hardi
Qu’il emprendent honte et damage grant.
Prendés che bon marcié, carj’en di fi.
 Mieus ameroie adés estre entre piés
Qu’estre en amour par tel cose essauchiés
Et contre Amour de vo feme gorroie,
Car che seroit marchiés que je feroie.

— Adan, pourfît de damage cuidiés.
Li espreviers est trop mal affaitiés
Qui refuse, quant il a fain, se proie.
Tesmoingniés le, sires de le Tieuloie.

— Ferri, amours d’amie est courte et briés,
 Mais sen baron sert feme en tous meschiés;
Seroie je dont faus se je laissoie
Me feme a che que tost reperderoie!"

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×