Les personnages mérovingiens

Brunehaut
(534 - 613)
Fille du roi wisigoth, elle épouse Sigebert Ier. Femme belle et cultivée, elle est très influente sur son mari, elle le convainc de s'opposer à Chilpéric qui a assassiné sa sœur. Bien que la vendetta avait tourné en l'avantage de l'Austrasie, Sigebert est assassiné, Brunehaut part avec son fils Childebert qu'elle a fait proclamé roi d'Austrasie. Elle épousera le fils de Chilpéric ce qui rendra le roi fou de rage, elle revient en Austrasie ou elle gouverne aux cotés de Childebert. Elle entretient la lutte entre la Neustrie et l'Austrasie en s'opposant à Frédégonde. Douée de qualités de chef d'État, elle gouverne sous le nom de ses petits-fils ( Théodebert II et Thierry II ) qu'elle incite à attaquer la Neustrie. Elle se fâche avec Théodebert qui signe la paix avec Clotaire II (Neustrie) et le met à mort. A la mort de ses petit-fils, Brunehaut est encore à la tête de l'Austrasie. Elle se heurte au maire du palais Pépin de Landen et est capturé par Clotaire II, âgée de 80 ans, elle est torturée puis attachée à la queue d'un cheval.

Caribert Ier
(v.520 - 567)
A la mort de son père Clotaire Ier, il hérite du royaume de Paris. Surnommé « le nouveau David », sa culture en lettres lui a valu beaucoup de respect, mais il meurt prématurément, son royaume est partagé entre ses trois frères : Gontran, Sigebert Ier et Chilpéric Ier.

Caribert II
(v.606 - 632)
A la mort de son père, Clotaire II, Caribert essaie de s'emparer de la couronne mais échoue. Son demi-frère, Dagobert, l'installe en Aquitaine pour mâter la révolte des Basques. Il s'installe à Toulouse et organise une expédition contre les Basques. Il meurt en 632, faisant de Dagobert l'unique roi des Francs.

Childebert Ier
(495 - 558)
Fils de Clovis et Clotilde, Childebert obtient le royaume de Paris à l'Ouest de la Gaule. Il s'engage avec ses frères contre les Burgondes, où son frère aîné Clodomir est tué. Dès lors, avec Clotaire, il assassina les fils de Clodomir afin de se partager son territoire. Avec Clotaire il intègre la Burgondie (future Bourgogne) au royaume franc. Puis, les deux frères partent en campagne contre les Wisigoths. A sa mort en 558, Clotaire récupère tout le royaume franc.

Childebert II
(570 - 596)
Fils de Sigebert et de Brunehaut, Childebert hérite de l'Austrasie à l'assassinat de son père. Il est alors adopter par son oncle Gontran, mais passe après sous la tutelle de Chilpéric (qui a assassiné son père). Mais sous l'influence de sa mère Brunehaut, Childebert revient vers Gontran avec qui il signe une alliance liant la Bourgogne à l'Austrasie. A la mort de Gontran, Childebert règne donc sur l'Austrasie et la Bourgogne. Ces deux royaumes sont partagés à sa mort entre ses deux fils : Théodebert II et Thierry II.

Childebert III
(681 - 711)
Fils de Thierry III, il succède à son frère Clovis IV et gouverne sous la tutelle du maire du palais Pépin II les royaumes de Neustrie et de Bourgogne. A sa mort, Dagobert III, son fils lui succède.

Childéric Ier
(v.440 - 481)
Dès le début de son règne de roi des Francs, il se heurte à Aegidius, successeur d'Aetius qui le remplace sur le trône des francs après qu'il fut chassé de son royaume. Il mène alors une vie de débauche. Rétabli en 465, il aide Aegidius à combattre les Wisigoths. Il est le père de Clovis Ier.

Childéric II
(653 - 675)
Second fils de Clovis II et de Bathilde. Les Neustriens mettent à mort l'usurpateur, Childebert l'Adopté, ainsi que son père, Grimoald, et imposent Childéric II, sur le trône d'Austrasie. Il règne alors sous le contrôle du maire du palais, Wulfoald. En 673, à la mort de Clotaire III, Ébroïn (maire du palais de Neustrie), prend pour succéder à Clotaire III, Thierry III. Les Grands, se soulèvent et font appel à Childéric II pour les gouverner. Childéric fait tondre Ébroïn et Thierry III avant de les enfermer dans un monastère. Au cours d'une partie de chasse, Childéric II et sa femme qui attendait un enfant, sont assassinés, sans doute, par des partisans d'Ébroïn.

Childéric III
(693 - 755)
Childéric est le dernier roi mérovingien. Il est le fils de Chilpéric II. En 737, il a été envoyé dans un monastère par Charles Martel. Ce dernier, avant de mourir partage son royaume entre ses fils, Pépin et Carloman. Les deux frères n'osent pas prendre officiellement la couronne. Les deux frères rappellent Childéric III sur le trône, comme symbole de l'autorité mérovingienne. Mais il laisse gouverner Pépin à sa place. En 751, Pépin se fait élire roi avec l'accord du pape Zacharie. Childéric est déposé, tonsuré et expédié dans un monastère où il mourra en 754. C'en est fini des Mérovingiens.

Chilpéric Ier
(539 - 584)
Le plus jeune et le plus entreprenant des fils de Clotaire. A la mort de son père, il dirige la Neustrie et tente de s'emparer du trésor de Paris. Il épouse Galswinthe, l'une des filles du roi wisigoths (sœur de Brunehaut ). Mais entretenant une liaison avec Frédégonde, les deux amants décident d'étouffer la jeune reine pour se marier. Ceci entraîna une lutte entre Sigebert (Austrasie) et Chilpéric (Neustrie). Il finit par recevoir l'appui de son frère Gontran. Alors que Sigebert commençait à recevoir du soutien, il est assassiné par deux sbires de Frédégonde. Le roi ne recule devant rien, il tue son propre fils qui a eu l'audace de se marier avec Brunehaut. En rentrant de la chasse, Chilpéric est assassiné par un inconnu qui lui plante un scramasaxe dans l'aisselle (de la même façon que Sigebert).

Chilpéric II
(673 - 721)
Chilpéric II est roi de Neustrie en 715. Il est le fils présumé de Childéric II, il aurait survécu au massacre de ses parents et se cache depuis dans un monastère sous le nom de Daniel. A la mort de Dagobert III en 715, les Neustriens le sortent de son couvent, le proclament roi, régnant toutefois sous l'autorité du maire du palais. Avec l'aide des Frisons, il envahit l'Austrasie et se fait reconnaître roi par Plectrude, la veuve de Pépin de Herstal. Mais il est finalement vaincu par Charles Martel, le fils de Pépin. Chilpéric II se réfugie auprès d' Eudes, roi d'Aquitaine, mais vaincu de nouveau par Martel. Charles Martel négocie avec Eudes et obtient que Chilpéric remplace Clotaire sur le trône d'Austrasie.

Clodion le chevelu
(v.405 - v.448)
Ancêtre des Mérovingiens, chef des Francs, il envahit la Belgique et s'avance jusqu'en Picardie avant d'être repoussé par Aetius. Il est le père supposé de Mérovée.

Clodomir
(494 - 524)
Aîné des trois fils de Clovis et de Clotilde, lors du partage de 511, il hérite du royaume d'Orléans. Pour venger leur mère Clotilde, les trois frères s'embarquent dans une querelle familiale contre les Burgondes, après avoir assassiné leur chef, les Burgondes se vengèrent et tuèrent Clodomir. Clotilde recueillit ses enfants qui furent tués par Childebert Ier et Clotaire Ier, sauf le troisième qui s'enfuit et fonda le monastère qui porte son nom (Saint-Cloud).

Clotaire Ier
(497 - 561)
Troisième fils de Clovis et de Clotilde, Clotaire est le plus sanguinaire et le plus rusé de ses frères. Il hérite du royaume de Soissons (future Neustrie). A la mort de son frère Clodomir, il assassine sauvagement ses fils malgré les réticences de Childebert. Les deux frères partent alors en campagne contre les Burgondes et les Wisigoths. A la mort de Théodebert fils de Thierry Ier, il agrandit de nouveau son territoire. Il ravage la Saxe et la Thuringe à l'Est, puis après être entré en conflit avec son fils part l'affronter en Bretagne où il a trouvé refuge. A la mort de Childebert et de Théodebald (fils de Théodebert ), Clotaire règne sur la totalité du royaume franc qui s'est agrandi depuis le règne de son père Clovis. Clotaire possède un grand nombre de femmes dont la veuve de son frère Clodomir. Le royaume est partagé entre ses quatre fils à sa mort ( Caribert, Gontran, Sigebert Ier, et Chilpéric Ier ).

Clotaire II
(584 - 629)
Fils de Chilpéric et de Frédégonde, il hérite de la Neustrie dès 584. Ses cousins Thierry et Théodebert (Austrasie, Bourgogne) l'attaque en 600. Intelligent Clotaire II va profiter d'une querelle entre ses cousins. Il signe la paix avec Théodebert, encouragé par Brunehaut, Thierry prend les armes contre son frère, il obtient la neutralité avec Clotaire. Théodebert est vaincu et mis à mort, dès lors Clotaire affronte Thierry. Celui-ci meurt en 613, Clotaire fait alors assassiner deux de ses fils et fait exécuter la vieille Brunehaut (80 ans). Les Grands d'Austrasie et de Burgondie se rallient à Clotaire II, qui comme Clovis et Clotaire Ier, règne sur une Gaule réunifiée. Il ne peut en revanche rassembler les trois royaumes en un en raison de l'aristocratie qui prend de plus en plus d'importance. La fin de son règne est paisible, son royaume bénéficie d'une relative abondance et les lois sont appliquées, le souverain sage meurt en laissant deux fils : Dagobert et Caribert II.

Clotaire III
(652 - 673)
Roi de Neustrie et de Bourgogne, Clotaire est le fils de Clovis II et de Bathilde. C'est sa mère et le maire du palais qui assure la régence. Ébroïn, le maire du palais succède à son père et prend le pouvoir laissant le roi sans autorité. A sa mort en 573, Ebroïn nomme Thierry III, le frère de Clotaire comme successeur au détriment de Clovis III le fils de ce dernier.

Clotaire IV
(682 - 719)
Fils supposé de Thierry III, Clotaire IV est roi de Neustrie. Il est choisi par Charles Martel, maire du palais d'Austrasie, pour remplacer Chilpéric II. Mais, une fois sur le trône, il ne joue aucun rôle. Clotaire IV meurt en 719, Charles Martel le remplace par Chilpéric II.

Clotilde
(475 - 545)
Fille du roi Burgonde, elle épouse Clovis en 493 et joue un rôle important à sa conversion au catholicisme. A sa mort, elle devient régente de ses trois fils Clodomir, Childebert Ier et Clotaire Ier. Elle recueille les fils de Clodomir à sa mort. Mais ses deux autres fils, Childebert et Clotaire la soumette à un chantage : soit on leur coupe les cheveux (marque d'appartenance royale) soit on les tue. Clotilde préféra les voir mort que tondus (ils ne peuvent régner rasés). L'un des fils de Clodomir réussit à s'échapper, devenu moine il fonda le monastère qui porte son nom : Saint-Cloud. Elle fût canonisée.

Clovis Ier
(465 - 511)
Fils de Childéric Ier, Clovis monte sur le pavois à 15 ans. Il entreprend alors la conquête de la Gaule, et vainc le général romain Syagrius (successeur d'Aegidius) à Soissons et les Alamans à Tolbiac. Sous l'influence de sa femme Clotilde et de l'évêque Rémi, il se convertit au catholicisme et devient le premier roi barbare catholique romain. Dès lors, la conquête se poursuit, il bat Alaric II roi des Wisigoths à la bataille de Vouillé. Ayant réuni sous son autorité tous les Francs, il laisse son royaume à ses quatre fils : Thierry Ier, Clodomir, Childebert Ier et Clotaire Ier. (voir l'article qui lui est consacré)

Clovis II
(635 - 657)
Fils de Dagobert Ier et de Nanthilde. Clovis hérite de la Neustrie et de la Bourgogne, son demi-frère Sigebert III hérite de l'Austrasie. En 650, il épouse Bathilde, une esclave qui lui donne trois enfants : Clotaire III, Childéric II et Thierry III. Sous son règne la Neustrie connaît une période de calme et de prospérité. Le roi fait preuve de beaucoup de générosité d'où son surnom de "Père des pauvres". Il est le premier roi à préférer la voiture attelée à quatre bœufs, au cheval, d'où l'allégorie des rois fainéants. Il est inhumé à l'abbaye de Saint-Denis, à l'âge de 24 ans.

Clovis III
(? - 676)
Fils de Clotaire III. Après l'assassinat de Childéric II, le maire du palais de Neustrie et de Bourgogne, Léger, met Thierry III sur le trône, tandis qu'Ébroïn, installe Clovis III sur le trône. Ébroïn envahit la Neustrie, s'empare de Thierry III, n'ayant plus besoin de Clovis III, il installe à sa place Thierry III. On n'entendra jamais plus parler de Clovis III.

Clovis IV
(680 - 695)
Roi de Bourgogne et de Neustrie, Clovis IV est le fils de Thierry III. il règne à la mort de son père sous l'autorité du maire du palais Pépin II de Herstal. Dès lors, il ne jouera aucun rôle politique.

Dagobert Ier
(604 - 639)
Fils de Clotaire II, il est placé à l'âge de 10 ans sous la tutelle de Pépin de Landen et d'Arnould de Metz. A la mort de son père, il prend le contrôle de l'Austrasie, la Neustrie et la Burgondie et s'installe en région parisienne. Il laisse à son frère Caribert II, le soin de régir l'Aquitaine. A la mort de Caribert, Dagobert fait assassiner son jeune fils et devient ainsi roi unique des Francs, en soumettant par la même occasion les Gascons révoltés. Dagobert est un souverain brillant et raffiné, son règne est marqué par la paix intérieure et l'ordre. Il s'entoure d'hommes brillants tel que Saint Ouen ou Saint Eloi. En 634, Dagobert est emporté par la dysenterie, il est inhumé à l'abbaye de Saint Denis qui devient le tombeau des rois de France. Dagobert avaient de nombreuses épouses, Clovis II et Sigebert III lui succède.

Dagobert II
(652 - 679)
Fils de Sigebert III et d'Emnechildis. Avant la naissance de Dagobert, le maire du palais Grimoald avait fait adopter son propre fils, Childebert. A sa mort, le roi confie à Grimoald son jeune fils, Dagobert. Le maire du palais le fait tondre et l'envoie dans un monastère en Irlande avec sa mère. Il met à sa place son fils Childebert, dit l'Adopté. Devant cette situation, les Grands d'Austrasie se révoltent. Livré aux Neustriens, il sera mis à mort. Vers 676, les Grands d'Austrasie font revenir de son exil Dagobert II. Ce qui provoque aussitôt une guerre entre lui et Thierry III. Dagobert II est poignardé en 679.

Dagobert III
(699 - 715)
Il est le fils de Childebert III et règne sous l'autorité sous la tutelle de Pépin de Herstal sur la Bourgogne et la Neustrie. Il ne jouera dès lors aucun rôle politique.

Frédégonde
(545 - 597)
D'abord servante de la femme de Chilpéric, elle le séduit par sa beauté, mais après avoir répudier sa femme, Chilpéric se marie avec Galswinthe (fille du roi wisigoths). Frédégonde ne recule devant rien pour accéder au trône, elle convainc Chilpéric d'assassiner Galswinthe et devient ainsi reine de Neustrie. Cruelle et sanguinaire, elle entretient la guerre contre l'Austrasie, elle fait assassiner leur roi Sigebert Ier. Elle va jusqu'à assassiner les fils de Chilpéric pour voir sa descendance sur la Neustrie. Il est envisageable que ce soit elle qui a fait tuer son époux. Elle se met sous la protection de Gontran puis fait empoisonner Childebert. Entretenant une lutte célèbre avec Brunehaut, Frédégonde meurt en 597 à l'âge de 54 ans.

Galswinthe
(540 - 568)
Fille du roi des Wisigoths et sœur aînée de Brunehaut, elle épouse Chilpéric Ier qui est jaloux du mariage de son frère Sigebert avec Brunehaut. Mais l'idylle est de courte durée, sa maîtresse Frédégonde convainc Chilpéric de tuer Galswinthe pour pouvoir se marier. Ainsi, Galswinthe est assassinée pendant son sommeil. Sa sœur Brunehaut cherchera à la venger en s'opposant à Chilpéric et Frédégonde.

Gontran
(v.525 - 592)
A la mort de Clotaire Ier, Gontran reçoit l'ancien royaume des Burgondes (Bourgogne), il soutient d'abord son frère Sigebert face à Chilpéric, mais se brouille avec lui et prend soudain le parti de Chilpéric. A la mort de Chilpéric, Gontran se rapproche de son neveu Childebert II (fils de Sigebert ) et scelle avec lui une alliance entre la Bourgogne et l'Austrasie. Gontran posséderait des dons de thaumaturge.

Mérovée
(v.420 - v.457)
Roi légendaire, fils présumé de Clodion, il est roi des Francs. Il aurait aidé Aetius à vaincre Attila à la bataille des Champs Catalauniques. Il est le père probable de Childéric Ier. Il donne son nom à la dynastie des Mérovingiens.

Saint Éloi
(590 - 659)
Le bon saint Eloi, orfèvre à la cour du roi Clotaire II dont il sera ensuite le trésorier, deviendra le principal conseiller du roi Dagobert. Eloi, devenu prêtre puis évêque de Noyon après du second souverain, consacre sa vie à secourir les pauvres et à racheter les esclaves. Les fidèles lui attribueront des travaux d'orfèvrerie prestigieux, notamment des châsses, et de nombreux miracles après sa mort. Eloi aurait coupé la patte d'un cheval pour le ferrer plus facilement, avant de la remettre en place. Il aurait également reconduit le diable, déguisé en femme afin de le tenter, en lui attrapant le nez avec des tenailles.

Saint Ouen
(600 - 684)
Dadon (Ouen en Français) appartenait à l'une des plus nobles familles du royaume. Ami de Saint Éloi, Dagobert lui confia la garde de son sceau. Luttant contre le paganisme dans son diocèse, Ouen joua un rôle décisif dans le concile de Chalon-sur-Saône, où, sous l'influence de la spiritualité irlandaise, il introduisit un canon préconisant l'imposition de la pénitence privée par les évêques, lors de la confession. À la mort d' Éloi, en 659, il décida d'écrire la Vie de son ami. Après un voyage à Rome où il rencontra le pape Adéodat II, Ouen contribua, à son retour, au rétablissement de la paix dans le royaume. Il a laissé son nom à la ville de Saint-Ouen.

Saint Rémi
(437 - 533)
Évêque de Reims, Saint Rémi envoie une lettre à Clovis lorsque celui-ci est hissé sur le pavois, il lui indique des conseils politiques et lui manifeste son respect. Il sait que comme son père Childéric, il respectera l'Église. Par la suite, Clotilde rencontra Rémi pour le convaincre d'enseigner le catéchisme à Clovis. Ainsi c'est lui qui le baptise en 496. Le fameux vase de Soissons lui était selon la légende destinée.

Sainte Geneviève
(v.422 - 502)
Patronne de Paris. Religieuse, elle fit construire la première église Saint-Denis (premier évêque de Gaule, martyre décapité vers 250). A l'approche des Huns d'Attila elle soutint le courage des Parisiens. Geneviève apprécie les Francs et elle sait qu'ils joueront un rôle important pour la Gaule. Elle rencontra certainement Childéric. Après la conquête de Soissons, Clovis commence le siège de Lutèce car il sait l'importance de la vile, mais Geneviève renforce la défense des remparts et n'acceptera Clovis que s'il renonce au culte païen. La nouvelle de la conversion du roi des Francs l'enchanta et elle accueillit solennellement Clovis à entrer dans Lutèce.

Sigebert Ier
(535 - 575)
Il hérite de l'Austrasie à la mort de son père Clotaire Ier. Il épouse Brunehaut la fille du roi des Wisigoths. Son frère Chilpéric ayant assassiné la Galswinthe (sœur de Brunehaut ), Sigebert entre en lutte contre Chilpéric et sa femme Frédégonde qui dirigent la Neustrie. Recevant d'abord l'appui de son frère Gontran, Sigebert se brouille avec celui-ci, si bien qu'il doit demander assistance aux Saxons, Thuringiens ou Alamans. Mais il est assassiné par deux esclaves à la solde de Frédégonde qui lui plantent un scramasaxe (poignard) dans l'aisselle.

Sigebert II
(601 - 613)
Fils de Thierry II, Son arrière-grand-mère, Brunehaut, veut le faire reconnaître roi, mais devant l'hostilité des Grands d'Austrasie, menés par le maire du palais Pépin de Landen et d'autres qui demandent l'aide de Clotaire II. Brunehaut tente de s'y opposer, mais elle et Sigebert sont tués par Clotaire II.

Sigebert III
(631 - 656)
Fils de Dagobert Ier et de Ragnetrude. Son père le place sur le trône d'Austrasie à l'âge de trois ans. Le duc austrasien Adalgisel, devient alors son tuteur. En 640, Grimoald devient maire du palais, et l'entraîne dès l'âge de 10 ans à une guerre contre Thuringe. Sigebert épousera une jolie irlandaise, Emnechildis. Sous la pression de Grimoald, Sigebert adopte le fils de ce dernier sous le nom de Childebert. Mais à sa mort, Sigebert nomme son fils Dagobert II roi d'Austrasie. Grimoald fait alors exiler la mère et son fils dans un monastère en Irlande.

Théodebald
(v.534 - 555)
Fils de Théodebert Ier, il hérite de l'Austrasie, il n'a que 13 ans et est de nature maladive. Il meurt à 22 ans, il n'a pas eu de descendance mâle, il laissa donc son royaume à Clotaire Ier qui régna sur tout le royaume.

Théodebert Ier
(504 - 548)
Fils de Thierry Ier, c'est un roi pieux et prestigieux, il poursuit l'œuvre de son père en luttant contre les Wisigoths et les Ostrogoths au Sud où il envahie l'Italie du Nord et les Saxons à l'Est. Son fils Théodebald lui succède.

Théodebert II
(588 - 612)
Il reçoit l'Austrasie à la mort de son père Childebert II, il règne d'abord sous la tutelle de sa grand-mère Brunehaut. Avec son frère Thierry II (Bourgogne) il s'attaque à Clotaire II (Neustrie). Après quoi il se brouille avec son frère, battu il est fait prisonnier puis livrer à sa grand-mère Brunehaut qui le rase (la chevelure est un signe d'appartenance royal) et le fait exécuter.

Thierry Ier
(v.486 - v.534)
Fils aîné de Clovis et d'une princesse rhénane (ripuaire), Thierry participe à la bataille de Vouillé et à la lutte contre les Wisigoths. Il hérite du royaume de Reims à la mort de son père en 511, territoire le plus exposé faces aux menaces étrangères. Son fils Théodebert Ier hérite de son royaume qui portera le nom d'Austrasie.

Thierry II
(590 - 613)
Il obtient la Bourgogne à la mort de son père Childebert II, il envahit la Neustrie de Clotaire II aux cotés de son frère Théodebert II. Mais Thierry s'offense de l'attitude de son frère qui signe un accord de paix avec Clotaire, sa grand-mère Brunehaut lui conseille alors de prendre les armes contre son frère. Thierry obtient la neutralité de Clotaire et s'attaque à Théodebert qui est vaincu puis exécuté. Mais Thierry meurt de la dysenterie. Ses fils (dont Sigebert II ) sont assassinés par Clotaire II qui obtient ainsi tout le royaume.

Thierry III
(654 - 691)
Thierry III est le troisième fils de Clovis II et de Bathilde. En 673, à la mort de son frère Clotaire III, Ébroïn, maire du palais de Neustrie l'installe sur le trône de Neustrie et de Bourgogne. Mais les Grands se soulèvent et font appel à Childéric II, l'autre frère de Thierry qui le fait tondre. Mais Childéric, trop autoritaire, est assassiné. L'Aquitaine reconquiert alors son indépendance. Thierry III revient sur la Neustrie et la Bourgogne. Mais Ebroïn prend la tête d'une armée austrasienne, et défait Thierry. Cependant Ébroïn nomme Thierry roi d'Austrasie. Thierry III règne alors sur trois royaumes mais c'est Pépin de Herstal qui règne réellement.

Thierry IV
(713 - 737)
Fils de Dagobert III, roi des francs de 721 à 737. A la mort de son père, Thierry IV fut écarté de la succession au trône au profit de Chilpéric II. Charles Martel, maire du palais, l'installa sur le trône à la mort de Chilpéric, mais ne joua aucun rôle comme la majorité des rois fainéants.
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×