Education et culture

Éducation et culture

 

Pendant le haut Moyen Âge et le Moyen Âge central

  • Havre de paix dans l'Occident depuis la fin du VIe siècle, la péninsule ibérique est le conservatoire de la culture antique ; la bibliothèque sévillane en est alors le centre le plus brillant sous l'impulsion de Léandre puis d'Isidore de Séville. L'invasion musulmane au VIIIe siècleroyaume wisigoth, ce qui explique l'afflux de penseurs wisigoths à la cour de Pépin le Bref et de Charlemagne. De même, les invasions vikings amènent des érudits irlandais et northombriens. Cette concentration de culture favorise l'essor d'un nouvel Empire romain (après la chute du royaume romain wisigoth) et de la renaissance carolingienne dans un Occident secoué par des invasions à répétitions. provoque l'effondrement du
  • Dans les îles britanniques et particulièrement en Irlande, le monachisme s'est puissamment développé et dès le VIe siècle les monastères perpétuent les connaissances antiques. Ces monastères dispensent un enseignement particulièrement brillant dont le modèle sera repris lors de la renaissance carolingienne. En particulier un moine northumbrien, Bède le Vénérable sera à l'origine de la réintroduction des sept arts libéraux en Occident.
  • Au VIIIe et IXe siècle, l'instauration de l'empire carolingien crée une zone de stabilité en Europe où vont pouvoir se rencontrer les érudits parmi les Wisigoths, Britanniques, Italiens et Byzantins qui fuient leur pays d'origine menacé par les invasions sarrasines, vikings ou lombardes. Il en résulte la renaissance carolingienne et la restauration du latin classique qui devient une langue internationale (le latin parlé s'étant mué en langues vulgaires différentes). L'abbaye Saint-Martin de Tours constitue l'un des foyers de cette renaissance, grâce à l'action d'Alcuin. La caroline est mise au point pour faciliter l'écriture. L'unification linguistique et scripturale permet l'échange des connaissances dans tout l'empire. Les ateliers de copie (scriptoriæ) se multiplient. L'empereur s'attache à réformer les écoles. On y apprend les sept arts libérauxtrivium et quadrivium).
     
  • La dissolution de l'empire carolingien en une multitude de principautés génère la naissance de la féodalité au IXe siècle. Le savoir ne circule plus et il faut attendre la renaissance ottonienne pour que cet élan culturel reprenne. Les monastères se regroupent par ordres lors de la renaissance ottonienne et de la réforme ecclésiastique qui y succède (ordre de Cluny, Gorze puis Cîteaux) sont pendant longtemps les dépositaires de la culture écrite au Moyen Âge. La règle bénédictine impose en effet aux moines le travail intellectuel : les copistes travaillent à la production de livres dans les scriptoria. Cette structuration religieuse, va favoriser l'apparition d'états stables dans lesquels va se développer la réforme. La circulation du savoir de monastère en monastère est accélérée par l'augmentation du nombres des pèlerins à l'approche de l'an mil.
    Icône de détail Article détaillé : An mil.

Pendant le bas Moyen Âge (à partir du XIIe siècle)

  • Les sciences et la philosophie acquis de la part de la civilisation arabo-musulmane (voir ci-dessous), ainsi que des auteurs grecs, viennent compléter les sept arts libéraux, sans les supprimer.
  • Dès le XIIe siècle, la scolarisation des jeunes se développe dans les villes, à travers les universités (auparavant l'enseignement était réservé aux clercs).
Commentaires (2)

1. Émile tourini -lalonger des6511554 12/05/2011

génial!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2. Roucher 16/02/2010

Etonnant : vous ne citez ni l'oeuvre d'Albert le Grand ni celle de Thomas d'Aquin ces géants de la philosophie et de la théologi qu' on étudie encore aujourd'hui !
Ou alors, j'ai mal lu.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

banniere-1.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×